Avec Hulot, l'environnement est "entre de bonnes mains" — Royal

Ségolène Royal raconte qu'Emmanuel Macron l'a appelée pour lui expliquer qu'elle ne pouvait pas rester ministre

Ségolène Royal regrette de ne pas être ministre d'Edouard Philippe

Mais que va-t-elle faire maintenant?

Avec la nomination de Nicolas Hulot au poste de ministre de la Transition écologique et solidaire, les sujets environnementaux seront "entre de bonnes mains", a estimé mercredi la ministre de l'Environnement Ségolène Royal sur BFMTV.

Ségolène Royal dit " son regret " de ne pas avoir été nommée ministre au sein du gouvernement D'Édouard Philippe.

Ses interlocuteurs autour de la table lui ont alors demandé si un rôle de chroniqueuse politique, suivant l'exemple de Roselyne Bachelot sur RMC, lui conviendrait à l'avenir.

Prenant soin (tout de même) de rendre hommage à son successeur, Nicolas Hulot? le ministère est entre de bonnes mains, a-t-elle reconnu?, elle a aussi souhaité un "vif succès à ce gouvernement".

Je vais continuer le combat climatique parce que c'est l'engagement de toute une vie, et en particulier au cours de ces trois dernières années. J'ai toujours plaidé pour une réconciliation possible entre les créations d'emplois et la protection de l'environnement.

La ministre a des projets: "Je vais créer une entreprise assez vite, dans le domaine de la croissance verte", a-t-elle confié à l'AFP.

Elle a indiqué par ailleurs avoir déposé les statuts d'une association, baptisée comme son dernier livre "Manifeste pour une justice climatique", afin de "continuer à réunir des scientifiques, des intellectuels, etc. sur tous ces sujets".

De fait, Ségolène Royal ne sera bientôt plus en charge de ce portefeuille. "Maintenant, bien évidemment, je ne vous cacherai pas mon grand regret, ma peine même, de quitter ce ministère" a-t-elle déclaré, en direct sur BFMTV.

Dernières nouvelles