Collomb, Hulot et Bayrou en tête de liste — Gouvernement Edouard Philippe

La liste du gouvernement français, le premier du quinquennat du président Emmanuel Macron a été dévoilée mardi après-midi par le secrétaire général de l'Elysée Alexis Kohler.

Le premier Conseil des ministres aura lieu jeudi matin. En cause: la volonté de réserver les déplacements du chef de l'État aux rubricards des rédactions et non plus aux journalistes des services politiques.

Deux nouveaux ministres qui faisaient partie du gouvernement sortant.

Le nouveau gouvernement est composé de 18 ministres dont trois ministres d'Etat et quatre secrétaires d'Etat.

"Les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon".

Pour Emmanuel Macron, le rôle du président de la République est de "fixer la stratégie", de "donner un cap, un sens" et de préserver "les équilibres de nos institutions".

Viennent ensuite 3 membres du MoDem: François Bayrou, Sylvie Goulard (ministre des Armées) et Marielle de Sarnez (aux Affaires européennes). Les journalistes n'ont été autorisés qu'à filmer et à photographier brièvement la tablée gouvernementale. L'Éducation revient à Jean-Michel Blanquer, qui dirige la prestigieuse école d'administration, l'ESSEC.

Le souvenir de Thomas Thévenoud, l'éphémère secrétaire d'Etat qui avait oublié de déclarer ses revenus au fisc, est encore dans tous les esprits.

Le nouveau chef de l'État français, le centriste pro-européen Emmanuel Macron, a présidé jeudi son premier Conseil des ministres, au lendemain de la composition d'un gouvernement politiquement panaché, qu'il a pressé de fonctionner dans la "solidarité". De manière plus concrète, comme le rapporte Le Lab, des journalistes spécialisés dans les motifs des déplacements d'Emmanuel Macron seront exigés. La majorité présidentielle pourrait ainsi obtenir la majorité aux législatives.

Le militant écologiste Nicolas Hulot s'est vu confier le poste de la transition écologique.

Pas de doute que le nouveau gouvernement d'Emmanuel Macron correspond énormément à cette deuxième raison. Et en tant que ministre de l'Intérieur, chargé également, des relations avec les cultes, il a promis, hier, de défendre une laïcité de "liberté", celle d'Aristide Briand en 1905, "liberté de croire ou de ne pas croire" et de "pratiquer librement" sa religion sous réserve du respect des "lois de la République". Quatre anciens ministres sont dans le gouvernement, et beaucoup de politiciens, dont certains qualifiés d'opportunistes, ce qui écorne la promesse de " renouvellement ". Un peu avant onze heures, les ministres sont arrivés en voiture, un par un, à l'exception de Gérard Collomb - le nouveau locataire de la place Beauvau, située à quelques mètres seulement de l'Elysée - qui a traversé la cour du palais à pieds, sous les flashs des journalistes.

Edouard Philippe et Emmanuel Macron présenteront prochainement une "circulaire sur la place des cabinets" ministériels, a expliqué Christophe Castaner, soulignant "qu'il n'appartenait pas aux directeurs de cabinet de se substituer aux directeurs d'administrations centrales". La nouvelle ministre des Outre-mer Annick Girardin et Jean-Yves Le Drian, qui passe de la Défense aux Affaires étrangères, sont les seuls "survivants" du quinquennat de François Hollande.

Dernières nouvelles