Découvrez la première photo de famille du gouvernement Philippe

Le gouvernement Macron sera connu le 17 mai

Le gouvernement Macron sera connu le 17 mai

Le premier gouvernement d'Edouard Philippe, le Premier ministre français nommé lundi 15 mai par Emmanuel Macron, regroupe d'anciens ministres, mais aussi des personnes de la société civile.

Le gouvernement piloté par le Premier ministre issu de la droite modérée, Edouard Philippe, 46 ans, remplit cet objectif, fait valoir l'entourage présidentiel: il respecte la parité hommes-femmes, mêle juniors et seniors, poids lourds politiques et nouveaux visages.

Le doyen est le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb, qui aura 70 ans le 20 juin, dix jours avant Jean-Yves Le Drian (Europe et Affaires étrangères), et cinq mois avant Jacques Mézard (Agriculture), 69 ans également. Parmi les politiques présents, seuls quatre - François Bayrou, Bruno Le Maire, Jean-Yves le Drian et Gérald Darmanin - ont déjà été ministres.

Les législatives marqueront "le moment ultime de cette stratégie, l'épreuve de vérité" pour le nouveau président, avertit le politologue, alors que ce scrutin va décider de la majorité avec laquelle M. Macron va pouvoir diriger le pays.

Le souvenir de Thomas Thévenoud, l'éphémère secrétaire d'Etat au Commerce extérieur de François Hollande, victime selon ses dires d'une "phobie administrative" qui l'avait conduit à oublier de déclarer ses revenus au fisc est encore dans tous les esprits.

Nicolas Hulot, sans cravate, a attiré également la lumière des projecteurs. Il l'est moins que le premier gouvernement Fillon (2007), qui comptait 20 membres et moins aussi que les engagements d'Emmanuel Macron qui avait évoqué "une quinzaine" de ministres.

Le nouveau président a fixé "à cette occasion les grandes orientations de son quinquennat et la feuille de route du gouvernement", mais aussi "la méthode de l'action gouvernementale qui doit reposer sur deux piliers: la collégialité, et l'action collective", explique-t-on à l'Elysée. "La conviction qu'il partage avec le Premier ministre c'est qu'on court tous vers le même but ". Une équipe paritaire, qui fait la part belle aux membres venus de la société civile. Même si "cohérence ne veut pas dire uniformité".

Une eurodéputée centriste, Sylvie Goulard, devient ministre des Armées et un ex-ministre de droite Bruno Le Maire est nommé à l'Économie.

Richard Ferrand, 54 ans: ministre de la cohésion des territoires.

Christophe Castaner, député des Alpes-de-Hautes-Provence né à Ollioules, dans le Var, devient secrétaire d'Etat, chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement.

L'escrimeuse, double championne olympique Laura Flessel, ministre des Sports, l'éditrice Françoise Nyssen (Actes Sud), ministre de la Culture, ou Muriel Pénicaud, ministre du Travail, ont fait aussi une entrée remarquée dans le grand bain de la politique, gravissant les marches du perron avec huit autres représentants de la société civile.

Interrogé par un journaliste sur les éventuelles conditions fixées par Nicolas Hulot avant sa nomination au ministère de l'Ecologie, Christophe Castaner a sobrement répondu: "Un ministre ne pose pas de conditions".

L'actuel directeur général de l'Essec Jean-Michel Blanquer est nommé ministre de l'Education nationale.

Le gouvernement comprend en outre deux ministres qui travailleront auprès d'un autre ministre, Elisabeth Borne, chargée des Transports, et Marielle de Sarnez, proche de François Bayrou, chargée des Affaires européennes.

Dernières nouvelles