D1 masculine : Nantes s'incline contre Montpellier et offre le titre au PSG

Nikola Karabatic et le PSG sont champion de France pour la troisième année de suite

Nikola Karabatic et le PSG sont champion de France pour la troisième année de suite | EPA MAXPPP

Le Paris Saint-Germain profite de la défaite de Nantes face à Montpellier ce soir (30-33) pour conquérir son quatrième titre de champion de France en cinq saisons. Il remporte son troisième trophée de la saison après le trophée des champions en début de saison et la coupe de la ligue en avril et avant, peut-être de soulever enfin la Champions League dans deux semaines du côté de Cologne.

C'est le 11e trophée de l'histoire du club, avec les trois Coupes de France (2007 en version Paris Handball, 2014, 2015) et les deux autres succès au Trophée des champions (2014, 2015). Avec une saison presque parfaite (une seule défaite, contre Nantes), le PSG Handball est sacré pour la 3ème fois consécutive. Entre novembre et mars, l'équipe dirigée par Thierry Anti a même signé 20 victoires et un nul d'affilée toutes compétitions confondues. Le premier dimanche 14 mai sur le parquet de Saint-Raphaël (32-29), un prétendant au podium.

Le club de la capitale, lui, avait quand même fait la moitié du chemin nécessaire en battant (de justesse) l'antépénultième du classement Saran Loiret (30-29), la veille au stade Pierre-de-Coubertin. Le PSG "ne comptait pas forcément sur un exploit de Montpellier" Peu importe la manière, l'essentiel était là pour les Parisiens. Le dauphin des Parisiens au classement, le HBC Nantes, n'a pas réussi à s'imposer à domicile face à Montpellier, le troisième et compte donc désormais cinq points de retard sur le leader. Avec un écart provisoire de cinq points su Nantes, il leur restait en effet un match à gagner en Provence pour conserver leur bien, si Nantes l'emportait contre les Héraultais. Mais le "H" s'est incliné, mettant fin au suspense. Il fallait aller le chercher encore plus loin parce que ce championnat devient très relevé, a commenté le gardien du PSG Thierry Omeyer, sacré dans son salon en regardant la télévision. Cette saison, il y avait deux clubs [PSG et Montpellier] en quarts de finale de la Ligue des champions, un autre en huitièmes [Nantes].

Dernières nouvelles