Emmanuel Macron et Edouard Philippe ne bénéficient pas d'état de grâce — Sondage

Emmanuel Macron Elysée tapis rouge

Emmanuel Macron sur le tapis rouge de l'Elysée le 14 mai 2017 pour la passation de pouvoir

Le nouveau président a fixé "à cette occasion les grandes orientations de son quinquennat et la feuille de route du gouvernement", mais aussi "la méthode de l'action gouvernementale qui doit reposer sur deux piliers: la collégialité, et l'action collective", explique-t-on à l'Elysée.

La liste des ministres du gouvernement Macron / Philippe à peine connue, le premier Conseil des ministres est entouré de plusieurs points chauds. "Emmanuel Macron voulait que les femmes occupent des ministères de premier plan et ne soient pas reléguées à des portefeuilles qui leur sont traditionnellement dévolus ou moins importants", fait-on également remarquer dans l'entourage du nouveau président.

Le chef de l'État devait présider dans l'après-midi un Conseil de défense.

Dans l'immédiat, M. Macron se rendra vendredi sur la base de Gao au Mali, sa première visite pour saluer les troupes françaises, pour un aller-retour dans la journée.

Aux ministres, le président a rappelé qu'il lui incombait de "fixer la stratégie".

"J'en suis le garant et, là-dessus, je serai intraitable", a souligné le président, "le long terme est à l'Elysée, les arbitrages quotidiens ou de moyen terme sont faits à Matignon".

Emmanuel Macron a aussi mis l'accent sur quelques "règles de bon fonctionnement", comme "la solidarité nécessaire entre tous les membres du gouvernement", venus d'horizons opposés. Selon le premier baromètre Elabe consacré au nouvel exécutif diffusé jeudi, moins d'une semaine après son investiture, 46% des personnes interrogées disent ne pas faire confiance au nouveau chef de l'Etat pour affronter les problèmes du pays. Deuxième des ministres dans l'ordre protocolaire, il entre pour la première fois dans un gouvernement après avoir été candidat malheureux à la primaire des Verts pour la présidentielle de 2012. "Les ministres sont des militants de la majorité présidentielle, ils ne sont plus les militants de tel ou tel parti politique", a-t-il insisté.

Le président Macron ne veut pas "verrouiller sa com'" mais exige des ministres "confidentialité" et "discipline", a assuré Christophe Castaner, invoquant des "raisons pratiques", en l'espèce l'organisation de la traditionnelle photo de famille du gouvernement dans le vestibule du palais présidentiel et non dans les jardins en raison d'une météo capricieuse.

Un peu plus tôt dans la matinée, Édouard Philippe avait assuré que ce gouvernement est "bâti pour durer " au-delà des législatives. Tel sera le rôle du Premier ministre Edouard Philippe (ci-dessous), selon les consignes données par Emmanuel Macron au premier conseil des ministres, d'après le porte-parole du gouvernement.

Parmi les ministres figurent quatre socialistes (dont deux avaient rejoint En Marche!) deux radicaux de gauche, trois centristes, deux LR, les autres provenant de la société civile.

Pourtant, d'anciens ministres sont présents dans le gouvernement nommé par le président de la République. "Ce n'est pas une prise de guerre, c'est plutôt des prises d'otages". 9 % sont sans opinion, selon cette enquête pour Les EÉhos et Radio classique.

Dernières nouvelles