Emmanuel Macron: qui sont les ministres de son nouveau gouvernement ?

Le député de l’Eure Bruno Le Maire a été nommé ministre de l’Économie mercredi 17 mai 2017

Le député de l’Eure Bruno Le Maire a été nommé ministre de l’Économie mercredi 17 mai 2017

Le secrétaire général de l'Élysée, Alexis Kohler, a annoncé la composition du premier gouvernement d'Édouard Philippe, mercredi 17 mai 2017. Une équipe paritaire, qui fait la part belle aux membres venus de la société civile. Il faut remonter jusqu'à mai 2007 et le premier gouvernement Fillon pour avoir aussi peu de ministres et secrétaires d'État (15 ministres, 4 secrétaires d'État et un haut commissaire).

Mais, la bonne gouvernance qui est souvent aussi importante que les mesures prises semblent être une réelle priorité d'Emmanuel Macron, plus seulement dans les propos mais aussi dans les faits. Peut-être à son premier adjoint (LR) Didier Droart, qui dit à 20 minutes être prêt "à servir si besoin".

François Bayrou devra abandonner son poste de maire de Pau (Pyrénées-Atlantiques), qu'il occupe depuis 2014. Selon nos informations, Loïg Chesnais-Girard, premier vice-président (PS) du conseil régional de Bretagne, devrait le remplacer.

Dès avril 2017, l'ex-candidat à la primaire de la droite faisait les yeux doux à Emmanuel Macron, en indiquant son désir de "travailler avec " le président élu en mai 2017. La figure de l'écologie en France avait dit non à Jacques Chirac, Nicolas Sarkozy et François Hollande. L'équipe compte onze hommes et onze femmes, si l'on exclut le Premier ministre.

Gérard Collomb, 69 ans: ministre d'Etat, ministre de l'intérieur.

Concernant les deux autres ministères régaliens, Défense et Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian reste au gouvernement mais, contrairement à ce qui était attendu, passe au Quai d'Orsay.

- Gérard Collomb est nommé ministre de l'intérieur.

Le gouvernement fait également la part belle aux centristes, avec le retour, pour la première fois depuis 1997 au sein d'un exécutif, de François Bayrou, accompagné de Marielle de Sarnez, ministre des Affaires européennes de plein exercice, et Sylvie Goulard, qui hérite des Armées (Défense). "On notera avec la présence de Bruno Le Maire et de Gérard Darmanin que la droite est profondément scindée sur l'attitude à adopter face à Emmanuel Macron", analyse-t-il.

- Annick Girardin est ministre de l'outre-mer.

Elizabeth Borne est nommée ministre déléguée aux transports. Il s'agit de Bruno Le Maire, qui prend le porte-feuille de l'Economie, et de Gérald Darmanin, au ministère de l'Action et des Comptes publics. Egalement membre du PRG, Jacques Mézard a été nommé ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation. L'Enseignement supérieur, la Recherche et l'Innovation lui échappent, revenant à la directrice d'université Frédérique Vidal. Muriel Pénicaud, dirigeante d'entreprise, récolte le ministère du Travail.

Parmi les plus connus, on retrouve Nicolas Hulot au ministère de la Transition écologique et solidaire, la sportive Laura Flessel aux Sports, ou encore l'éditrice Françoise Nyssen au ministère de la Culture. Ainsi, Agnès Buzyn, professeure de médecine, est nommée ministre des Solidarités et de la Santé.

Parmi les fidèles d'Emmanuel Macron, Richard Ferrand, député PS sortant et secrétaire général de La République En Marche!, devient ministre de la Cohésion et des Territoires.

Dernières nouvelles