La ministre israélienne de la Culture arbore une robe "Jérusalem" — Cannes

Cannes: la ministre israélienne de la Culture arbore une robe

Festival de Cannes: La robe de la ministre de la Culture israélienne fait sensation

Sur les réseaux sociaux, la fameuse robe n'a pas manqué de déchaîner les passions, générant, outre une foule de commentaires, des détournements pour le moins radicaux... C'est lors de l'ouverture du 70e Festival de Cannes que Miri Regev, ministre très à droite du gouvernement de Benjamin Netanyahu, a défilé sur le tapis rouge dans une longue robe ivoire qui voulait manifestement faire passer un message. "Je suis heureuse que cette robe imaginée par le designer israélien Aviad Arik Herman soit si percutante et honore les plus beaux sites de notre capitale éternelle Jérusalem", prouvant qu'une simple robe peut en dire beaucoup.

A une semaine de la Journée de Jérusalem célébrée en Israël, qui marquera le 50ème anniversaire de sa réunification à l'issue de la Guerre des Six Jours, la ministre a ainsi mis à l'honneur la ville trois fois sainte.

Miri Regev à Cannes, le 17 mai 2017.

Jérusalem est en ce moment au centre des débats de la droite israélienne qui dénonce les récentes remises en cause de la souveraineté du pays sur la ville. Un photomontage remplaçait par exemple le panorama au bas de la robe par un bombardement sur le territoire palestinien de la bande de Gaza, un autre lui substituait le mur en béton érigé par Israël et décrié par les Palestiniens comme le "mur de l'apartheid". Les réactions n'ont cependant pas toutes étées négatives.

La robe-manifeste de la ministre israélienne a en tout cas enflammé la toile, déchaînant l'inspiration des internautes. Pour rappel, Israël s'était emparé en 1967 de sa partie palestinienne (Jérusalem-Est), avant de l'annexer en 1980.

Les Palestiniens veulent établir à Jérusalem-Est la capitale de l'Etat auquel ils aspirent. "Indépendamment de la politique, j'espère que nous sommes tous d'accord: peu importe combien Miri Regev a dépensé pour cette robe, c'est trop de toute façon", tweetait, cynique, un internaute.

Dernières nouvelles