L'ancien chef du FBI nommé procureur spécial dans l'enquête Trump-Russie

David Bitan député du Likud et président de la coalition pendant le débat en plénière de la Knesset sur le nouveau radiodiffuseur public le 10 mai 2017

L'ancien chef du FBI nommé procureur spécial dans l'enquête Trump-Russie

Le département américain de la justice a nommé mercredi un procureur spécial pour enquêter sur l'ingérence russe dans la présidentielle de 2016 et les soupçons de collusion entre Moscou et l'équipe de campagne Trump. Mais il y a des indices de l'indépendance de Robert Mueller: il a dirigé le FBI sous les administrations républicaine et démocrate - Barack Obama lui avait demandé de rester à la tête de la police fédérale.

"Ma décision ne signifie pas que des délits ont été commis ou que des poursuites sont nécessaires", a souligné le numéro deux de la Justice, Rod Rosenstein, dans un communiqué pour annoncer la nomination de l'ancien directeur du FBI, Robert Mueller, à cette fonction.

Un procureur spécial a en effet autorité pour mener son enquête plus indépendamment de la hiérarchie du ministère de la justice.

Selon sa lettre de mission, il n'est pas tenu de tenir informée la direction du DoJ des avancées de son enquête.

"J'ai hâte de voir cette affaire se conclure rapidement".

Les agences américaines de renseignement ont conclu en début d'année dans un rapport que la Russie avait interféré dans la campagne électorale, des accusations rejetées par le Kremlin.

Dernières nouvelles