Le gouvernement Philippe en chiffres

Edouard Philippe  AFP

Edouard Philippe AFP

Au lendemain de leur nomination, les 22 ministres et secrétaires d'Etat du gouvernement d'Edouard Philippe se sont rassemblés ce vendredi matin à l'Elysée pour participer à leur premier Conseil des ministres.

Le contrôle des ministres est réalisé par la Haute autorité pour la transparence de la vie publique (HATVP) créée après l'affaire Jérôme Cahuzac, ce ministre du Budget de l'ex-président socialiste François Hollande (2012-2017) poussé à la démission après avoir avoué détenir un compte caché à l'étranger.

Au quatrième rang, de gauche à droite: Marielle de Sarnez (ministre des Affaires européennes), Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation), Annick Girardin (ministre des Outre-mer), Elisabeth Borne (ministre chargée des Transports). La femme de 59 ans est membre du Parlement européen depuis 2009, mais sa carrière politique a débuté au début des années 1990.

Gérard Collombest nommé ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur. Il était maire de la ville de Lyon, la troisième plus grande du pays, depuis 2001.

Le sénateur LR Jean-Baptiste Lemoyne, seul parlementaire de droite à avoir rallié Emmanuel Macron avant le premier tour de la présidentielle, pourrait lui aussi se voir proposer un ministère, peut-être l'Agriculture. Richard Ferrand, à la Cohésion des territoires, a affirmé sa volonté de lutter contre le "sentiment de déclassement" d'un certain nombre de territoires. Au total, ce gouvernement est composé de 16 ministres, dont trois d'Etat, 2 ministres auprès d'un ministre et 4 secrétaires d'Etat.

Confidentialité, discipline, solidarité et responsabilité doivent être la règle au sein du gouvernement, a insisté le chef de l'Etat lors de ce Premier conseil des ministres, selon les propos rapportés en fin de réunion par le nouveau porte-parole du gouvernement Christophe Castaner.

Avec Bruno Le Maire à l'Economie et Gérald Darmanin à l'Action et aux Comptes publics, Emmanuel Macron confie aussi Bercy à la droite, toujours plus fractionnée, tandis que les socialistes entrés dans ce nouveau gouvernement affaiblissent encore un peu plus le PS. Le président Emmanuel Macron a évoqué à cette occasion les enjeux qu'il juge prioritaires pour son quinquennat.

La première personne issue de la société civile arrive donc en 7ème position dans le gouvernement, en la personne d'Agnès Buzyn, professeur de médecine.

Jean-Michel Blanquer, 52 ans: ministre de l'éducation nationale.

L'ancien animateur de télévision et figure de l'écologie Nicolas Hulot, 62 ans, qui avait jusqu'à présent refusé d'intégrer un gouvernement - de droite comme de gauche-, a franchi le pas et devient ministre de la "Transition écologique et solidaire". Marlène Schiappa, qui a travaillé aux côtés de Laurence Rossignol au ministère des Familles, de l'Enfance et des Droits des femmes hérite quant à elle du secrétariat d'État en charge de l'Égalité hommes-femmes.

Dernières nouvelles