Mission impossible à Turin pour Monaco — Ligue des champions

Juventus Turin Allegri:

Juventus Turin Allegri:"Buffon et Ronaldo sont deux grands modèles Getty Images

Vainqueurs 2 à 0 à l'aller à Monaco, les Italiens se sont imposés à nouveau chez eux sur le score de 2 à 1, à l'issue d'un match plaisant durant lequel les Monégasques n'ont pas démérité.

L'AS Monaco se déplace au Juventus Stadium pour la demi-finale retour de la Ligue des champions, ce soir (coup d'envoi 20h45). Plusieurs de ses acteurs, institutions, clubs ou journalistes, ont d'ailleurs salué le parcours du club monégasque, dès mardi soir, sur Twitter.

Jamais, en 180 minutes, Monaco n'a pu contester la supériorité de son adversaire. Je félicite tout le monde, les joueurs pour leur match et le club pour la façon dont il a travaillé. Mais je crois que l'on a perdu la qualification à la maison.

La remontada de l'équipe coachée par Leonardo Jardim paraît effectivement très difficile, mais n'est pas totalement impossible. Une promesse pour l'avenir selon l'entraîneur monégasque Leonardo Jardim: "Beaucoup de ces joueurs vont arriver au très haut niveau".

Falcao (attaquant): "On a tout donné mais il nous a manqué un peu d'expérience". Ces revenus se divisent en deux catégories: d'un côté les montants fixes, de 719 millions d'euros, sur lesquels la Juve pourrait obtenir jusqu'à 57,2 millions d'euros, précise l'UEFA sur son site; de l'autre, les montants variables, dits "parts de marché", de 507 millions d'euros. L'AS Monaco et ses joueurs appellent les supporters à venir nombreux au stade Louis II pour terminer la saison par une belle fête. Le dernier quart d'heure, plus rugueux et haché par de nombreuses fautes, a vu la Juventus valider son ticket pour la finale, la deuxième en trois ans.

Mais la performance des hommes de Sinisa Mihajlovic est déjà remarquable car ils ont mis un terme à l'invraisemblable série de la Juventus à domicile: 33 victoires consécutives en Serie A depuis un nul face à Frosinone en début de saison dernière, le 23 septembre 2015. "Le travail paie, on voit la réussite de tout ce qu'on a mis en place, des spécialistes ont douté du projet de Monaco, mais c'est une grande fierté de voir ce qu'est devenu le club aujourd'hui". On a réussi à marquer et même le Barça ne l'avait pas fait. La Juve a été très forte. On a fait notre petit bonhomme de chemin. Et quand on sait que Monaco n'a pas gardé sa cage inviolée lors de ses 14 derniers déplacements européens.

Djibril Sidibé (défenseur): "On est frustré mais aussi fier et content de notre parcours". On a commencé par une défaite contre Fenerbahçe. Ce très vaste turn-over n'a d'abord pas semblé gêner la Juve qui a eu les meilleures occasions d'une première période équilibrée. Le but que nous avons concédé me fait quand même rougir, on ne peut pas prendre un but de ce genre sur une percée, nous devons nous améliorer sur ça.

Dernières nouvelles