Nicolas Hulot confirme la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim

Après trois refus, Nicolas Hulot accepte enfin d'entrer au gouvernement et prend la tête du ministère de la transition

Rappelez-vous : avant d'être ministre, Nicolas Hulot a été star sur TF1

"J'ai peur de décevoir", a reconnu le nouveau ministre d'entrée de jeu. "Et que pour les Français qui souffrent, il faut qu'ils voient le changement rapidement". La députée européenne EELV rappelle que Nicolas Hulot a décliné plusieurs postes de ministres: "s'il rentre dans le gouvernement de Macron, c'est qu'il a obtenu des engagements". Elle est complexe parce qu'elle complique l'action des autres ministres.

La construction de l'aéroport de Notre-Dame-des-Landes a été un des points sensibles du quinquennat de François Hollande.

Celui-ci s'est déjà rendu sur la ZAD et fait de ce projet un des symboles de son combat.

Le Premier ministre avait confirmé la veille la nomination d'un médiateur dans ce dossier afin de prendre une décision "claire" et "assumée"."On va sortir de la confrontation et on va rentrer dans la consultation et la coopération, sur ce sujet et sur beaucoup d'autres", assure aussi Nicolat Hulot. "Ma conviction, c'est qu'on n'a pas étudié toutes les alternatives", a-t-il souligné. L'écologiste refuse de dire si un abandon est possible, tout en se défendant de "faire de la langue de bois". "Il y a probablement une autre option qui permettra de satisfaire les intérêts des uns et des autres". "Il y a un chemin commun", assure pourtant le ministre de la Transition écologique.

La loi de transition énergétique fixe en effet comme cap une part du nucléaire à 50% dans la production d'électricité, contre 75% à l'heure actuelle. "En 2025, la part du nucléaire devra être de 50% inférieure à aujourd'hui".

La promesse de fermer la centrale nucléaire de Fessenheim, la plus ancienne sur le territoire français, sera-t-elle tenue? C'est le dernier acte de Ségolène Royal. Issu de la société civile, Nicolas Hulot est une personnalité reconnue du monde de l'écologie, mais avait toujours refusé d'endosser des responsabilités gouvernementales jusqu'à présent. La fermeture "aura lieu dans la concertation", conclut-il.

Dernières nouvelles