Première "journée de la jupe" contre les inégalités femme-homme vendredi — Lycées

19 mai 2017: 1ère journée de la jupe en France

Journée de la jupe

À l'appel des syndicats lycéens, tous les élèves français, garçons comme filles, sont appelés à porter une jupe ce vendredi 19 mai. Mais d'où vient cette initiative? Une initiative issue d'une opération lancée en 2006 par des lycéennes en Bretagne (en Ille-et-Vilaine), disparue depuis 2014. En pleine contestation du mariage homosexuel, cette journée "Ce que soulève la jupe" avait créé la polémique. Des incidents qui avaient caché le message initial: celui de la lutte contre le sexisme.

Trois ans plus tard, la journée de la jupe fait donc son grand retour.

Il s'agit de dénoncer les inégalités salariales, d'accès aux postes de direction ou de partage des tâches domestiques, mais aussi des phénomènes comme le harcèlement de rue, les inégalités d'orientation entre les filles et les garçons à niveau égal, a expliqué Coline Mayaudon, déléguée à la communication au Syndicat Général des Lycéens (SGL). "Si dans les lycées on décide de se dire que l'égalité entre les hommes et les femmes est la priorité, ça le sera aussi dans le monde de demain".

Face aux inquiétudes de certains chefs d'établissement qui "redoutent une journée carnaval", les initiateurs de cette journée rappellent que la jupe ne doit pas être un déguisement ou un sujet de rigolade mais bien un accessoire militant.

Et pour ceux qui n'oseraient pas porter de jupe, des autocollants sont distribués.

Dernières nouvelles