Premier Conseil des ministres — Gouvernement Macron

Le maire du Havre Edouard Philippe le 11 mai 2017 au Havre

Le maire du Havre Edouard Philippe le 11 mai 2017 au Havre

Ce matin, le premier Conseil des ministres du nouveau gouvernement d'Edouard Philippe , le Premier ministre, se déroulait à l'Elysée.

Pilotée par un Premier ministre venu de la droite modérée, Édouard Philippe, la nouvelle équipe intègre des personnalités de gauche, de droite, du centre et de la société civile et respecte la parité hommes-femmes. Il s'agit cependant de " prises " de taille, comme on dit à Paris.

Parmi les premiers chantiers de ce gouvernement, devrait figurer un projet de loi de moralisation de la vie publique, avec casier judiciaire vierge pour les candidats et "interdiction du népotisme pour les parlementaires", référence claire au scandale qui a entraîné la défaite du conservateur François Fillon à la présidentielle, après des soupçons d'emplois fictifs au profit de sa famille. Ces nominations surviennent un mois seulement avant les élections législatives. "Les membres des Républicains nommés au gouvernement ne font plus partie de LR ", a annoncé Bernard Accoyer, secrétaire général du parti.

Vidéo: Qui sont les 22 membres du nouveau gouvernement?

Au quatrième rang, de gauche à droite: Marielle de Sarnez (ministre des Affaires européennes), Frédérique Vidal (ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation), Annick Girardin (ministre des Outre-mer), Elisabeth Borne (ministre chargée des Transports). Cette dernière ne cache pas son soutien à une Europe fédérale.

Composée autour de trois grands blocs, l'équipe gouvernementale vise un objectif précis: gagner les législatives. Dans le cadre des négociations de la COP 21, Nicolas Hulot avait été nommé envoyé spécial du président François Hollande pour la protection de la planète.

Le résultat témoigne de "l'absence d'état de grâce" pour Emmanuel Macron, précise Elabe. On retrouve en effet Gérard Collomb, Jean-Yves Le Drian, Richard Ferrand (ministre de la Cohésion des territoires) et Christophe Castaner (secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement et porte-parole du gouvernement). En plus d'en être l'aîné, il devient le numéro 2 du gouvernement.

Le Premier ministre a reconnu la difficulté de constituer un gouvernement: "C'est pas un exercice facile de constituer un gouvernement ".

Outre cet engagement de campagne, Emmanuel Macron avait également promis, dans l'entre-deux-tours, la création d'un "ministère plein et entier des Droits des femmes" afin de faire de "l'égalité femmes-hommes la cause nationale de ce quinquennat".

Ce gouvernement choisi par Emmanuel Macron a plutôt jeudi les faveurs de la presse. À l'exception de Sylvie Goulard aux Armées, où l'avait précédée Michèle Alliot-Marie en 2002.

Le gouvernement comprend des personnalités de la société civile, comme l'ancien animateur de télévision et militant écologiste Nicolas Hulot, nommé à la transition écologique.

Issues de la société civile, Agnès Buzyn, médecin, est ministre des Solidarités et de la Santé, tandis que l'éditrice Françoise Nyssen hérite de la Culture. "Edouard Philippe a sans doute tenté d'en amener beaucoup plus; en réalité il a perdu ses arbitrages". C'est François Bayrou qui le pilotera.

Dernières nouvelles