Trump affirme n'avoir jamais demandé au FBI de classer une enquête

Tump et les accusations sur la Russie

Tump et les accusations sur la Russie

Ces révélations interviennent alors que la nomination d'un enquêteur spécial sur les liens de la campagne Trump et la Russie a fait l'effet d'un coup de tonnerre à Washington.

Leurs discussions visaient à mettre en place un canal de communication secret entre Donald Trump et son homologue russe Vladimir Poutine.

"Mais toute cette histoire est une chasse aux sorcières", a-t-il continué, reprenant la question du journaliste.

Pour Trump, c'est une décision injuste: "Après tous les actes illégaux commis par la campagne de Clinton, et l'administration Obama, un procureur spécial n'a jamais été nommé", déplore-t-il dans un autre tweet.

"Toute cette histoire est une chasse aux sorcières (.)".

Donald Trump devrait s'exprimer jeudi en fin d'après-midi depuis les salons de la Maison Blanche lors d'une conférence commune avec le président colombien Juan Manuel Santos.

Si elles sont confirmées, ces révélations pourraient bien avoir de lourdes conséquences pour le président américain Donald Trump.

Robert Mueller a dirigé le FBI pendant douze ans, de 2001 à 2013, sous la présidence de George W. Bush puis de celle de Barack Obama. Mais le haut responsable s'est refusé, selon plusieurs élus, à commenter le fond de l'enquête, qui est désormais entre les mains de M. Mueller.

La nomination vise à isoler les investigations du pouvoir politique en réduisant au minimum la supervision de ce ministère, qui exerce la tutelle du FBI et donc sur les agents qui enquêtent depuis l'été dernier dans cette affaire mêlant politique et espionnage.

L'opposition réclamait la nomination d'un procureur spécial depuis le limogeage soudain du directeur du FBI James Comey le 9 mai, soupçonnant une tentative d'entrave à la justice.

L'ancien directeur du FBI Robert Mueller a été nommé mercredi procureur spécial pour garantir l'indépendance de l'enquête sur une éventuelle collusion entre des proches de Donald Trump et la Russie.

"Bob était un bon procureur fédéral, un grand directeur du FBI et on ne pourrait pas trouver de meilleure personne pour assumer cette fonction", a déclaré la sénatrice démocrate Dianne Feinstein.

Alors que le "scandale russe" ne cesse de grandir autour du Président américain, des parlementaires démocrates et une partie des médias commencent à envisager sérieusement une procédure d'impeachment, qui peut aboutir à sa destitution. L'ancien général avait finalement été renvoyé le 13 février pour avoir menti sur ses contacts avec l'ambassadeur de Russie aux Etats-Unis.

Dernières nouvelles