58 disparus présumés morts — Incendie à Londres

La tour Grenfell sinistre totem au coeur du Londres privilégi

Londres: élan de solidarité pour les victimes de l'incendie

Au moins cinquante-huit personnes sont considérées comme mortes dans l'incendie de la tour Grenfell de Londres, a annoncé la police samedi, en pleine polémique sur la réaction de la Première ministre Theresa May, accusée de n'avoir pas pris la mesure du drame. Mais ses 91 ans sont célébrés dans une euphorie entachée par les trois récents attentats qui ont frappé le Royaume-Uni, et par le drame de la Grenfell Tower qui a coûté la vie à au moins 58 personnes - dernier bilan en date de ce 17 juin - dans la nuit du 13 au 14 juin.

La reine Elizabeth II et son petit-fils, le prince William, ont d'ailleurs rendu visite, vendredi matin, aux sinistrés de la tour de logements sociaux incendiée, à Londres, dans un centre qui leur sert d'abri provisoire. Certaines victimes pourraient n?être jamais identifiées, craignent les autorités, en raison de la chaleur dégagée par le brasier. Les manifestants reprochent aussi aux autorités locales de ne pas avoir entendu leurs cris d'alerte concernant la sécurité du bâtiment de 24 étages, parce qu'ils provenaient d'une population majoritairement modeste. "Un leader qui a peur de rencontrer ses concitoyens est fini", lançait le quotidien The Guardian dans un éditorial implacable. Une photo montrant le président américain en train de contempler la zone dévastée à travers un hublot était devenue le symbole d'une administration déconnectée de la réalité.

"Theresa May, il est temps de partir!"

Elle a aussi répété vendredi soir qu'elle était "profondément affectée" par les récits "terrifiants" des survivants.

Deux jours après le déclenchement de l'incendie, le feu a enfin été éteint, a déclaré M. Cundy. Il s'agit de Mohammed Alhajali, un réfugié syrien de 23 ans qui étudiait l'ingénierie civile, et d'une photographe britannique de 24 ans, Khadija Saye. Le sinistre a suscité un vaste élan de solidarité: plus de 3 millions de livres ont été récoltés en faveur des victimes et les dons de vêtements et de nourriture affluaient, tandis que le pape François a adressé ses "condoléances". Le gouvernement a annoncé le déblocage du fonds d'urgence pour les catastrophes.

Dernières nouvelles