L'homme identifié et placé en garde à vue — Agression de NKM

L'homme en garde à vue qui a agressé NKM est Vincent Debraize, 55 ans, maire de Champignolles dans l'Eure selon

Agression de NKM : l'agresseur présumé est maire d'une commune de l'Eure

Placé en garde en vue "pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public ", ce maire (sans étiquette) de Champignolles, un petit village de l'Eure, a été confronté à l'ex-ministre dans l'après-midi.

LIRE AUSSI NKM agressée lors de sa campagne: que s'est-il passé? L'élu dit regretter que Vincent Debraize "ait fait ça". Le maire ne vient à Champignolles que le week-end pour tenir les permanences de la commune. Pour dénoncer " l'insécurité intolérable " rencontrée dans son canton, l'élu avait pris la plume et écrit une pétition à Bernard Cazeneuve, alors ministre de l'Intérieur.

"Selon nos confrères de France Soir, Vincent Debraize serait aussi gérant de la société Alkade, " présentée comme une agence de publicité ", et " domiciliée à Paris, dans le 9e arrondissement. Cette année, il avait parrainé la candidature d'Henri Guaino en vue de l'élection présidentielle.

Par l'intermédiaire de son avocat, ce dernier a donc fait savoir qu'il était disponible.

Capture d'écran du site du Conseil constitutionnel.

Ce dernier s'est présenté face à NKM dans la 2e circonscription de Paris pour les élections législatives. Au premier tour, NKM avait essuyé un camouflet en ne réunissant que 18,5 % des suffrages. "Ce monsieur n'est ni un ami, ni un proche, ni un membre de mon équipe de campagne", assure Henri Guaino, contacté par "l'Obs", réfutant toute responsabilité "directe ou indirecte" dans l'agression de la députée de l'Essonne. "Je ne lui ai pas demandé de comptes, a-t-il ajouté". Vincent Debraize "n'est pas un homme violent", a affirmé Jean-Louis Hermier.

Après sa violente altercation avec la candidate des Républicains sur un marché jeudi matin, l'homme avait pris la fuite et était rentré dans une bouche de métro. "Ca m'a surpris parce qu'au village on a jamais eu de problèmes".

Dernières nouvelles