Malaise d'une ancienne ministre, agressée sur un marché — France

NKM agressée par un passant à Paris perd connaissance

NKM, en campagne à Paris, fait un malaise après une altercation avec un passant

Le magazine people "Closer" ajoute qu'il est le maire d'une petite commune de Normandie.

Nathalie Kosciusko-Morizet a passé la nuit dernière en observation à l'hôpital Cochin après l'agression dont elle a été victime jeudi à Paris, selon BFM TV.

"Je vais mieux. J'ai besoin encore de quelque temps pour récupérer", a déclaré NKM le lendemain, en quittant l'hôpital à la mi-journée.

L'ancienne ministre, en ballottage défavorable face au candidat de La République en marche (LREM) Gilles Le Gendre, distribuait des tracts sur le marché de la place Maubert dans le Ve arrondissement lorsqu'un homme d'une cinquantaine d'années les lui a pris pour les lui envoyer au visage, la traitant notamment de "bobo de merde", selon une journaliste de l'AFP. L'homme a été arrêté ce samedi 17 juin, aux alentours de 8h30, et a été placé en garde à vue "pour des faits de violences volontaires sur personne chargée d'une mission de service public", a indiqué une source proche du dossier.

"A ce moment-là, elle se protège, elle met sa main devant son visage pour se protéger et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure", a précisé Geoffroy Van der Hasselt, photographe qui couvrait la campagne pour l'AFP. La candidate déstabilisée a chuté et perdu connaissance pendant plusieurs minutes. Après cette altercation, il avait pris la fuite vers la bouche de métro la plus proche. Par l'intermédiaire de son avocat, ce dernier a donc fait savoir qu'il était disponible.

Dernières nouvelles