LREM et MoDem totalisent 350 sièges

Malgré les arguments politiques l'opposition n'a pas réussi à endiguer la vague de la République en Marche

Malgré les arguments politiques l'opposition n'a pas réussi à endiguer la vague de la République en Marche

La République en marche (LREM) et le MoDem obtiennent la majorité absolue à l'Assemblée nationale, avec 360 sièges, selon une première estimation réalisée dimanche par Kantar Sofres-onepoint à l'issue du second tour des législatives. Autant dire qu'Emmanuel Macron aura les mains libres pour pouvoir gouverner dans une Assemblée nationale très largement renouvelée.

En outre, si la victoire présidentielle est nette, elle est moins écrasante que prévu.

Au total, 223 femmes ont été élues, un record.

Le Parti socialiste, les radicaux de gauche et divers gauche totalisent 47 sièges (29 pour le PS).

La France Insoumise et le PCF 27 sièges (17 pour la France insoumise, 10 pour le PCF). En s'alliant, le mouvement de Jean-Luc Mélenchon et le PCF pourraient ainsi disposer d'un groupe solide. Quatre députés seulement ont été élus dès le premier tour, conséquence de la forte abstention. Le Front national disposerait de 8 sièges. On compte également cinq élus régionalistes, un écologiste, un Debout la France (Nicolas Dupont-Aignan qui conserve son siège) et un autre d'extrême droite. Au total, sans les circonscriptions des Français de l'étranger, dont les résultats doivent être publiés officiellement lundi, il y a eu 18.016.245 suffrages exprimés, sur 46.329.122 inscrits, soit une abstention de 56,83%.

Dernières nouvelles