Nathalie Kosciusko-Morizet a quitté l'hôpital Cochin — Législatives à Paris

NKM fait un malaise après une altercation avec un passant à Paris
AFP
 GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP

NKM fait un malaise après une altercation avec un passant à Paris AFP GEOFFROY VAN DER HASSELT AFP

Nathalie Kosciusko-Morizet a été agressée par un électeur mécontent jeudi 15 juin dans la matinée, sur un marché de la capitale. Elle met sa main devant son visage pour se protéger, et les tracts heurtant sa main de manière assez violente, elle reçoit sa propre main dans sa figure.

Alors qu'elle était déséquilibrée, l'ancienne ministre est tombée à terre et a été victime d'un malaise.

Fort heureusement elle a été prise en charge rapidement par les pompiers alors qu'elle reprenait connaissance.

"A sa sortie de l'hôpital, NKM a tenu à immédiatement rassurer sur son état de santé". Les détails qu'il livre aux policiers donnent une tout autre lumière à l'affaire.

Selon les informations du magazine, l'homme serait maire dans une petite commune de l'Eure, en Normandie. Un des bénévoles de l'équipe de NKM, Jean-Baptiste Goulard, a tenté de poursuivre l'assaillant dans le métro.

L'adjoint de Vincent Debraize affirme avoir reconnu "son" maire sur les images de l'altercation diffusée dans les médias.

L'Assemblée nationale, ç'en est fini pour Nathalie Kosciusko-Morizet: là voilà battue par le candidat En Marche, Gilles Le Gendre dans la 2ème circonscription de Paris. Revenue à elle, elle avait été conduite, pour subir des examens, à l'hôpital Cochin.

"On se rend compte que Nathalie Kosciusko-Morizet ne se relève pas, ne se réveille pas".

Celle qui était jusque-là élue dans l'Essonne tentait pourtant de reprendre la circonscription de François Fillon, jugée "en or" pour la droite il y a encore quelques mois. "A un moment donné, NKM a pris les tracts qu'elle avait en main et elle les a montrés au niveau de son visage (...) Lui les saisit, il prend les tracts de la main de NKM et fait un revers de la main avec les tracts vers le visage de Nathalie Kosciusko-Morizet", poursuit le photographe".

Un rassemblement devrait être organisé vendredi à 18 heures, Place Maubert dans le Vème arrondissement de Paris, afin de lutter contre la violence. La directrice de campagne de la candidate a par ailleurs porté plainte.

Dernières nouvelles