Porsche repasse en tête, et mène 30 minutes avant l'arrivée

Non contente d'obtenir la pole position la Toyota numéro 7 signe aussi le record absolu du circuit avec Kamui Kobayashi à son volant

Non contente d'obtenir la pole position la Toyota numéro 7 signe aussi le record absolu du circuit avec Kamui Kobayashi à son volant

Face au fiasco du constructeur japonais Toyota, l'Allemand Timo Bernhard et le Néo-Zélandais Brendon Hartley et Earl Bamber ont écrasé la 85e édition.

C'est une 19 victoire de Porsche au Mans, et la 3 d'affilée.

L'ORECA-Gibson Vaillante Rebellion N°13 (Piquet/Heinemeier Hanson/Beche) occupe la deuxième place de la catégorie, devant l'Alpine-Gibson Signatech Matmut N°35 (Panciatici/Ragues/Negrao). L'écurie va-t-elle s'imposer pour la 19e fois au Mans? Car, samedi avant la nuit, la Toyota n°7 du trio Conway, Kobayashi et Sarrazin menait la danse.

La seconde place est, elle, pour le moins inattendue, puisqu'elle revient à un prototype de la catégorie inférieure, le LMP2: l'Oreca O7 numéro 38 de l'équipe Jackie Chan DC Racing, emmenée par le jeune espoir français Thomas Laurent, le Chinois Ho-Pin Tung et le Britannique Oliver Jarvis. Elle aura du mal à revenir sur la première LMP2. Seule la no 8 de Sébastien Buemi, accompagné d'Anthony Davidson et Kazuki Nakajima, a rallié l'arrivée, en 9e position à 10 tours. Porsche ne savait qu'une chose: les 24 Heures sont une épreuve d'humilité et ce n'était pas le moment de pavoiser.

L'autre voiture officielle de la firme de Stuttgart, la no 1 pilotée par le Seelandais Neel Jani, l'Allemand André Lotterer et l'Anglais Nick Tandy, a pour sa part abandonné (chute de la pression d'huile) à moins de quatre heures de l'arrivée alors qu'elle comptait 14 tours d'avance.er et l'Anglais Nick Tandy, a pour sa part abandonné (chute de la pression d'huile) à moins de quatre heures de l'arrivée alors qu'elle comptait 14 tours d'avance.

Dernières nouvelles