Le MoDem voulait "recaser un maximum de salariés" — Bayrou

François Bayrou et Marielle de Sarnez

François Bayrou et Marielle de Sarnez

"J'ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement", a précisé François Bayrou à l'AFP.

Malgré la série de démissions majeures qui frappe le gouvernement, l'objectif est maintenu d'annoncer le gouvernement Philippe 2 d'ici 18h00, ont indiqué conjointement à l'AFP l'Elysée et Matignon.

Un peu plus d'un mois après la constitution du premier gouvernement d'Edouard Philippe, le remaniement rebat les cartes.

Mardi, après être tombé des nues en apprenant le départ de Sylvie Goulard du gouvernement, M. Bayrou avait assuré en petit comité qu'il n'avait pas du tout l'intention de renoncer à son portefeuille ministériel.

Mais la pression exercée sur lui après l'ouverture d'une enquête préliminaire sur les emplois fictifs au MoDem et les dénonciations anonymes dont il était la cible, ont entrainé sa décision, qualifiée de "raisonnable", selon un centriste. "Il avait encore la possibilité de la réflexion".

Le Garde des Sceaux et président du MoDem François Bayrou et la ministre chargée des Affaires européennes et vice-présidente du MoDem Marielle de Sarnez démissionnent du gouvernement français, confirme-t-on mercredi dans l'entourage de François Bayrou.

L'arrivée de cet ancien ministre d'Edouard Balladur et centriste médiatique avait fait grincer quelques dents chez les premiers fidèles de Macron et les jeunes loups d'En Marche. Comment se maintenir au moment de défendre la loi de moralisation de la vie publique, quand la ministre de la Défense, qui elle-même n'est pas inquiété, décide de partir.

D'après Christophe Castaner, une fois qu'il sera réhabilité, François Bayrou aurait "toute sa place" non seulement au gouvernement mais aussi comme président d'une institution, ou au Conseil Constitutionnel. "François Bayrou et Marielle de Sarnez suivent ses pas (.), c'est une attitude extrêmement raisonnable", a commenté dans le camp de la droite (Les Républicains) Christian Estrosi, le maire de Nice. Quand bien même les 308 sièges dont le parti d'Emmanuel Macron dispose à l'Assemblée nationale lui suffiraient pour avoir une majorité sans l'appui des 42 élus du MoDem.

"Le MoDem n'a jamais eu d'emplois fictifs", répète-t-il. Après le scandale de la candidature maintenue de François Fillon, malgré les affaires qui le concernaient, le gouvernement Macron semble tenter de rehausser le niveau moral habituel de la politique française.

Les Modem sont toujours là, l'ouverture vers LR se poursuit et la garde rapprochée d'Emmanuel Macron fait une entrée en fanfare.

Benjamin Griveaux: Proche d'Emmanuel Macron, il est nommé Secrétaire d'État à l'Économie auprès de Bruno Le Maire.

Dernières nouvelles