Le PS s'affirme dans l'opposition à la majorité présidentielle

Rachid Temal porte-parole du Parti Socialiste

Rachid Temal porte-parole du Parti Socialiste

En trois heures de huis clos, le Parti socialiste a tout de même réussi à se mettre d'accord sur un texte minimal: le parti se place dans l'opposition, même s'il n'appelle pas explicitement à voter contre le gouvernement d'Édouard Philippe. Ce Conseil national se tenait six jours après la déroute électorale historique des législatives, qui s'est soldé pour le PS par l'élection de seulement 30 députés. Cette position s'était dégagée dès mardi suite aux travaux du Bureau national du PS. A noter que certains députés du groupe PS à l'Assemblée, comme Olivier Dussopt ou Guillaume Garot, avaient fait part de leur envie de voter la confiance.

In fine, la réponse est tombée dans la soirée: le PS ne votera pas la confiance au gouvernement d'Édouard Philippe.

Mais les membres de la motion majoritaire plaident pour en rester à une formulation plus consensuelle qui permette d'obtenir l'unanimité. "Je suis pour un vote net, qui est un vote contre, mais si on parle de bienveillance alors il faut commencer à intégrer cette bienveillance pour nos propres amis".

La version initiale, qui ne comportait pas le mot "opposition", disant simplement que le PS ne pouvait participer à "la majorité présidentielle", a été musclée après l'adoption d'un amendement du député européen Emmanuel Maurel, représentant de l'aile gauche du parti. Selon le premier fédéral de Paris, Emmanuel Grégoire, ce point de vue s'est largement exprimé lors de la réunion de la motion majoritaire du parti, samedi matin. "Nous allons aussi avoir un débat en groupe pendant encore deux semaines, et à l'issue de ce débat nous verrons qui sera sur quelle position", a-t-il dit. "(.) La question, c'est comment on fait pour (.) que nous ayons un fonctionnement plus collégial, et faire en sorte qu'au terme des débats nous puissions prendre des décisions, et ensuite à chacun de s'autodiscipliner", a-t-il répondu.

Dernières nouvelles