Création de 2500 postes dès la rentrée prochaine — Education prioritaire

Jean-Michel Blanquer le 7 juin 2017 à l'Élysée

Jean-Michel Blanquer le 7 juin 2017 à l'Élysée. Crédit: VILLARD SIPA

Dans le cadre du plan "100% réussite au CP", le ministre a souligné que "Tous les enfants doivent sortir de ce niveau avec ces compétences: lire, écrire, compter et respecter autrui". Sauf que les syndicats de parents d'élèves ne voient pas la mesure d'un très bon œil.

Après la Seine-Saint-Denis, le Rhône et le Var vendredi, ce sont des écoles de Seine-et-Marne qui sont en grève ce lundi.

"Sur 4 000 créations de postes, nous en consacrons 2 500 en dédoublement des CP en REP+", a assuré le ministre, évitant "qu'on déshabille Pierre pour habiller Paul" pour ces classes de 12 élèves maximum. Beaucoup d'entre eux sont déjà mobilisés par la réforme de François Hollande, qui offre la possibilité d'un deuxième maître en classe. A savoir la présence de deux enseignants dans certaines classes qui favoriserait la compréhension des élèves par une plus grande disponibilité des enseignants.

"Pour rassurer la profession, le ministre dit vouloir "continuer à mettre en oeuvre" le dispositif 'Plus de maître que de classes" avec "moins de professeurs dédiés".

"Nous faisons coexister les deux dispositifs pour pouvoir les évaluer et avancer", a-t-il ajouté.

Ces enseignants étaient, pour la plupart, déjà dispatchés dans les académies pour assurer de nouvelles ouvertures de classe ou pour faire fonctionner le dispositif "Plus de maître que de classes".

Là encore, Rachel Schneider, du SNUipp-FSU 93, se montre très réservée. "C'est une vraie difficulté, c'est pour cela qu'on souhaiterait différer et mettre en place avec une année de construction". La faute à des problèmes de locaux ou tout simplement par manque d'enseignants. "Sur les 109 écoles concernées, 64 n'ont pas les salles de classe disponibles".

Le ministère de l'Education avait déjà indiqué précédemment que les postes nécessaires pour la mise en place du dédoublement des CP en REP+ seraient pourvus notamment via le redéploiement d'enseignants affectés au "Plus de maîtres que de classes".

Le ministre est attendu lundi après-midi dans une école primaire de Tourcoing, où il lancera l'opération "Un livre pour les vacances" en Hauts-de-France en distribuant aux élèves de CM2 des exemplaires des "Fables" de la Fontaine.

Dernières nouvelles