France : le garde des Sceaux François Bayrou annonce qu'il quitte le gouvernement

Dans les rangs de l'opposition, Laurent Wauquiez, numéro deux des Républicains a qualifié ces démissions en série de "scandale politique", parlant d'une "crise gouvernementale majeure" avant d'exhorter Emmanuel Macron à ne pas laisser des "personnages entachés", en l'espèce Richard Ferrand et Marielle de Sarnez, diriger des groupes à l'Assemblée.

Le lendemain, François Bayrou, qui avait qualifié cette décision de "personnelle ", lui a donc emboîté le pas en annonçant sa démission de sa fonction de garde des Sceaux, pour sortir d'une situation jugée "intenable " pour beaucoup. Sa nomination devrait être annoncée officiellement en fin de journée.

La ministre des Armées a souhaité quitter le gouvernement et le président a accepté sa démission.

Le garde des Sceaux et ministre français de la Justice, président du MoDem, François Bayrou, a annoncé mercredi qu'il quittait le gouvernement français peu avant l'annonce du remaniement par le Premier ministre Edouard Philippe. Rester, c'était pour François Bayrou et Marielle de Sarnez prendre le risque d'apparaître moins vertueux que la ministre des armées. Très proche du président du MoDem François Bayrou, elle est sénatrice depuis 2001 et vice-présidente du Sénat depuis 2014.

Les trois ministres sont concernés par une enquête préliminaire concernant le financement, par le Parlement européen, d'assistants parlementaires qui auraient sur une partie de leur temps travaillé pour le parti du Modem, et non sur les questions européennes. Appel qui lui vaut une passe d'armes avec le Premier ministre Edouard Philippe. Le nouveau gouvernement devait être présenté "avant 18 heures", selon l'Elysée.

A noter: Thierry Solère, député des Hauts-de-Seine Macron-compatible, a été vu sortant de Matignon en milieu de journée, mardi 20 juin. "Nous n'avons jamais eu d'emplois fictifs", a-t-il assuré lors de sa conférence de presse, organisée ce mercredi à 17h. Son départ permet donc de faire passer cette loi plus facilement. "Certains sont prêts à risquer leur vie, on peut aussi risquer un poste", a-t-elle conclu.

Début juin, le parquet de Paris avait ouvert une enquête préliminaire.

Le nouveau gouvernement s'étoffe de sept membres supplémentaires et compte au total 29 personnes - 19 ministres et dix secrétaires d'Etat - et respecte la parité (14 hommes et 15 femmes) (voir liste complète).

Richard Ferrand a lui été pressenti pour présider le groupe LREM à l'Assemblée nationale.

Dernières nouvelles