La France "ne reconnaîtra pas l'annexion de la Crimée" — Emmanuel Macron

Nord Stream 2

Nord Stream 2 le président ukrainien dénonce une vengeance de Moscou Sputnik. Sergey Guneev

Lors d'une conférence de presse au côté du président ukrainien, Emmanuel Macron a exposé la position de Paris sur la crise ukrainienne.

Il a en outre réitéré le souhait émis de concert avec le président russe, lors de la visite de ce dernier à Versailles le 31 mai, de poursuivre les discussions au "Format Normandie", qui réunit les dirigeants de l'Allemagne, de la France, de la Russie et de l'Ukraine: "J'ai réaffirmé au président [Petro] Porochenko ma volonté de poursuivre le processus de Minsk et d'obtenir avant le G20 un échange nourri dans le format Normandie, avec la présence pour un temps de l'OSCE".

"La France est attachée à la souveraineté de l'Ukraine dans ses frontières reconnues", a-t-il ajouté, au terme d'une rencontre d'une heure avec le chef de l'Etat ukrainien.

Il faut se donner "encore quelques mois pour réussir " dans le cadre du processus de Minsk, avant d'examiner d'éventuelles alternatives, a estimé Emmanuel Macron.

Pour sa part le président ukrainien a souhaité "une présence de l'OSCE 24 heures sur 24 sur la ligne de contact". Petro Porochenko s'est quant à lui dit "beaucoup plus optimiste " après sa rencontre avec le président français.

Les États-Unis et leurs alliés européens, qui ont imposé des sanctions à la Russie, réclament avant de lever ces sanctions l'application des accords de paix de Minsk conclus en 2015 et censés instaurer une trêve des combats, mais qui pour l'instant n'ont jamais permis de mettre un terme au conflit. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou réutilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Dernières nouvelles