Un nouveau témoignage accablant — MoDem

Une large majorité pour un départ de François Bayrou du gouvernement
AFP  Archives
 IROZ GAIZKA

Une large majorité pour un départ de François Bayrou du gouvernement AFP Archives IROZ GAIZKA

Depuis lundi, quatre ministres ont quitté leurs fonctions au sein de l'exécutif d'Edouard Philippe. Président du MoDem, il est retourné à la mairie de Pau. Ces allégations sont d'autant plus gênantes pour M. Macron que M. Bayrou avait présenté un projet de loi pour nettoyer la politique française, une des principales promesses électorales du nouveau président.

Mardi, Sylvie Goulard annonce sa décision de quitter le gouvernement pour "démontrer librement" sa "bonne foi" dans l'enquête, mettant sous pression les deux derniers ministres MoDem du gouvernement. Dans le proche entourage d'Emmanuel Macron, on se passera volontiers du ministre Bayrou qui n'en faisait qu'à sa tête, jusqu'à faire peu de cas de l'autorité du Premier ministre. Un nouveau gouvernement doit être annoncé vers 18H ce mercredi 18H. "J'ai pris la décision de ne pas faire partie du prochain gouvernement", a précisé François Bayrou à l'AFP. Une enquête préliminaire a été ouverte début juin par le parquet de Paris pour faire la lumière sur ce dossier.

Deux personnalités du MoDem font leur entrée au gouvernement.

M.Bru a également fait part à Sputnik de son point de vue sur la personne qui représentera le groupe MoDem à l'Assemblée Nationale. S'agit-il du FN, l'eurodéputée Sophie Montel ayant dénoncé plusieurs de ses collègues, dont Marielle de Sarnez, auprès du Parlement européen? Face aux soupçons d'emplois fictifs d'assistants de députés européens de son parti, l'ancien ministre de la Justice s'est défendu: oui le groupe politique a "recasé" des salariés au Parlement et c'est "légal". "François Bayrou et Marielle de Sarnez suivent ses pas (.), c'est une attitude extrêmement raisonnable", a commenté dans le camp de la droite (Les Républicains) Christian Estrosi, le maire de Nice. "Le MoDem a toute sa place dans l'engagement présidentiel et dans la majorité présidentielle, que ce soit au gouvernement ou à l'Assemblée". François Bayrou, en revanche, est persuadé que d'autres ont parfaitement choisi de créer ces "accidents".

Radio France affirme qu'entre 2009 et 2014 une dizaine de salariés du parti centriste étaient parallèlement collaborateurs des députés européens du MoDem, au profit notamment de Mme de Sarnez, devenue ministre des Affaires européennes, et de Sylvie Goulard, désormais ministre des Armées. L'affaire relativise sérieusement les proclamations de vertu politique, surtout qu'elle vient après "l'exfiltration " de Richard Ferrand, visé par une enquête préliminaire de la justice.

Dernières nouvelles