PSA n'investira pas cinq millions d'euros, la reprise menacée — GM&S

FRANCOIS GUILLOT  AFP

FRANCOIS GUILLOT AFP

Imbroglio autour du sauvetage de GM&S. PSA "a confirmé ce jour (lundi) au ministère de l'Économie et des Finances qu'il ne souhaitait pas participer" au financement de 15 millions d'euros demandé par le repreneur potentiel GMD, dans le cadre de la reprise de GM&S, a affirmé lundi Bercy dans un communiqué.

Mais "le groupe PSA a confirmé ce jour au ministre de lEconomie et des Finances quil ne souhaitait pas participer à ce financement".

"Nous avons confirmé un investissement de 4 millions d'euros dans du matériel" devant servir à fabriquer des pièces automobiles pour le groupe, a déclaré ce porte-parole, alors que Bercy a affirmé un peu plus tôt dans un communiqué que le projet de reprise était menacé car PSA refusait d'investir 5 millions d'euros demandés par le repreneur potentiel GMD. Pour honorer 12 millions d'euros de commande, PSA doit investir 4 millions d'euros: la somme que l'entreprise se dit prête à engager. À l'issue d'une nouvelle réunion, lundi à Bercy, PSA "a confirmé (.) qu'il ne souhaitait pas participer" au financement de 15 millions d'euros demandé par le repreneur potentiel GMD, et "il manque donc cinq millions d'euros pour faire aboutir la reprise", indique Bercy dans un communiqué, confirmant l'engagement de l'État et de Renault d'apporter 10 millions d'euros.

Dernières nouvelles