" "Selon Goldnadel " La justice française refuse d'ouvrir les yeux " — Affaire Sarah Halimi

Emmanuel Macron lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vel d'Hiv

Emmanuel Macron lors de la commémoration des 75 ans de la rafle du Vel d'Hiv

Dimanche 16 juillet, pendant son discours lors de la commémoration de la rafle du Vel d'Hiv, Emmanuel Macron a considéré Sarah Halimi victime de la haine antisémite. Kobili T. était son voisin du dessous. Marianne s'est déjà engagé dans ce combat, en relayant l'indignation de la famille de Sarah Halimi et des institutions juives.

En pleine nuit, Kobili Traoré, interné en psychiatrie depuis le meurtre, s'était introduit chez sa voisine du dessus en passant par l'appartement d'une famille d'amis. ", mêlés à des insultes et des récitations de sourates du Coran, il l'a défenestrée, la précipitant dans la cour de l'immeuble". Cette juive orthodoxe de 65 ans est morte dans la chute: "J'ai tué le sheitan" avait hurlé le meurtrier. "Alors ce qui était des mots, ce qui n'était chez les uns que de la haine, formulée différemmment, et chez les autres une forme de lâcheté ou une complaisance à ne pas vouloir voir, alors cela devient des vies fauchées et des gestes qui tuent". "Il faut désormais que les juges et le parquet prennent leurs responsabilités pour que la dimension antisémite soit débattue au niveau judiciaire", avait-il indiqué à l'AFP.

Une plainte pour "non-assistance à personne en danger" a été déposée par la belle-sœur de la victime. De quoi déclencher la colère des proches de Sarah Halimi et de leur avocat, Gilles-William Goldnadel, qui a dénoncé "une manière de déni de l'antisémitisme". "Une affaire très sensible au sein de la communauté juive, alors que cette femme a été tuée, début avril, à Paris, par un de ses voisins, aux cris d'" Allahou akbar!

Le président français a énuméré les noms des victimes de meurtres et attentats antisémites ces dernières années: Ilan Halimi, tué par le gang des barbares, Jonathan Sandler et ses deux fils Aryeh et Gabriel, tués par Mohammed Merah, ainsi que les morts de l'attentat de la l'Hypercacher en janvier 2015: Yohav Hattab, Yohan Cohen, Philippe Braham et François-Michel Saada.

Dernières nouvelles