" Mbollo Wade " contre la libération de Khalifa Sall

Campagne électorale: La lettre de Khalifa Sall au peuple sénégalais

Les avocats de Khalifa Sall changent de tactique

Le maire détenu a bien choisi sa méthode, c'est une lettre qu'il a adressée aux sénégalais du fond de sa cellule pour solliciter leurs voix au soir du 30 juillet.

"Khalifa Sall, tête de liste nationale de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal pour les prochaines législatives, ne doit plus rester en détention préventive au moment où les autres candidats et têtes de listes déroulent leur campagne", a fait savoir Sadikh Niass, secrétaire général par intérim de la RADDHO, lors d'une conférence de presse la semaine dernière. N'en déplaise à mes adversaires politiques même en prison notre projet est en mouvement.

Dans des propos rapportés par le texte, M. Dionne demande "aux différents candidats investis sur les listes de la coalition", ainsi qu'aux responsables de BBY, de "suspendre pour 24 heures [.] toutes les activités qui étaient prévues dans le cadre de la campagne électorale pour les élections législatives du 30 juillet".

"Ensemble pour une Assemblée du peuple", voilà comment Khalifa Sall conclut cette lettre qui est à la fois un programme de campagne et un véritable brûlot contre le pouvoir.

Sans jamais citer Macky Sall, Khalifa Sall le met dans son viseur en estimant par exemple "que depuis cinq ans, le peuple sénégalais subit les injustices, les violences et les échecs de la politique du pouvoir ".

Dernières nouvelles