La solitude est plus mortelle que l'obésité! (Étude)

La solitude est plus mortelle que l'obésité! (Étude)

Fuyez la solitude pour vivre plus longtemps

C'est un fléau que les experts internationaux qualifient d'épidémie mondiale.

Pour rendre compte de l'impact de l'isolement social et de la solitude sur le risque de mortalité prématurée, les chercheurs ont présenté une première méta-analyse concernant 148 études et 300 000 participants.

A l'inverse, une vie sociale riche, en relations et en connexions, est associée à un risque réduit de 50% de décès prématuré.

La seconde méta-analyse, qui regroupait 70 études portant sur 3,4 millions d'individus, principalement en Amérique du Nord, mais aussi en Europe, en Asie et en Australie, avance les mêmes conclusions mais rapporte des faits nouveaux préoccupants: l'isolement social et la solitude constituent des facteurs de risque au moins aussi importants que certains autres facteurs déjà identifiés, comme l'obésité.

L'auteur principal de l'étude, le Dr Julianne Holt-Lunstad, professeur de psychologie à l'Université Brigham Young, à Utah (USA), a déclaré que les gens devraient se préparer financièrement et socialement en vue de la retraite car pour plusieurs personnes, le lieu de travail est leur plus grande arme pour combattre la solitude.

Le coeur, les artères sont directement touchés par la solitude.

Hypertension artérielle, taux élevé de cholestérol, diabète. Une personne seule aura tendance à moins se dépenser, à fumer davantage, à manger de manière moins équilibrée. Une récente étude révèle même que l'isolement serait plus mortel que l'inactivité physique ou l'obésité...

Selon la campagne pour mettre fin à la solitude, environ 17% des personnes âgées voient des amis, des familles et des voisins moins d'une fois par semaine, tandis qu'une sur dix reste pendant un mois sans voir des êtres proches. Voire plus, à long terme.

Dernières nouvelles