Disney choisit de défier la plateforme Netflix

Une image promotionnelle du film Histoire de jouets 3 sorti en 2010/Source

Une image promotionnelle du film Histoire de jouets 3 sorti en 2010/Source

The Walt Disney Company a annoncé hier mettre un terme à sa collaboration avec Netflix pour ouvrir son propre service de streaming d'ici deux ans.

Disney a précisé que ces services s'appuieraient sur une technologie apportée par la firme de vidéo en ligne BAMTech et ajouté qu'il verserait 1,58 milliard de dollars pour prendre une participation supplémentaire de 42% à son capital.

Disney considère que le futur est à la " relation directe entre les producteurs de contenus et les clients", sans besoin d'intermédiaire.

Le PDG du groupe, Robert Iger, a qualifié cette montée en puissance au sein de Bamtech de " stratégie de croissance complètement nouvelle ". On peut en effet y trouver un grand nombre de classiques de Disney, ainsi que des films Star Wars et Marvel.

Les compagnies de médias traditionnelles font face à la concurrence de Netflix et d'Amazon, ou même bientôt de Twitter pour le sport, qui proposent des contenus en flux plus adaptés aux habitudes de la génération des "millennials" qui s'affranchissent du câble. Les groupes traditionnels de médias font face à la concurrence de Netflix et d'Amazon, ou même bientôt de Twitter pour le sport, qui proposent des contenus en flux continu plus adaptés aux habitudes de la génération des " millennials " qui s'affranchissent du câble. Le bénéfice net a baissé de 9% à 2,366 milliards de dollars alors que le chiffre d'affaires est resté quasi-inchangé à 14,238 milliards de dollars, de quelques 180 millions inférieur aux attentes des analystes.

Le titre Disney reculait dans les échanges d'après-séance à Wall Street, perdant 3,37% à 103,38 dollars vers 20H40 GMT.

Dernières nouvelles