Pour qu'elle ne le quitte pas, il lui transmet le sida

Paris : un homme mis en examen pour avoir transmis le Sida à sa petite amie

Paris : il transmet le sida à sa petite amie et lui cache de peur qu'elle ne le quitte

Le trentenaire a expliqué avoir été tellement amoureux de la jeune femme qu'il n'avait pas osé la mettre au courant de son état de santé, "de peur de la perdre", a expliqué une source proche du dossier au Parisien.

Fin 2016, cette jeune femme apprend l'indicible nouvelle: le résultat des analyses médicales qu'elle a effectuées dans un laboratoire montrent qu'elle a contracté le virus du sida.

Il a été mis en examen pour "administration de substance nuisible", "harcèlement" et "envois réitérés de messages malveillants". Elle appelle son ancien petit ami parisien pour le prévenir et tenter d'obtenir une explication. La jeune femme dépose plainte immédiatement.

Conscient depuis dix ans qu'il était séropositif, Richard l'a volontairement caché à sa compagne. Il invoque aussi l'amour pour justifier les nombreux messages harcelants et désagréables qu'il lui avait adressés après leur rupture. Il apparaît dans les archives de la police pour des dossiers anciens de violences, vol dans des voitures, cambriolage et infraction à la législation liée aux stupéfiants, commis entre 1987 et 2006. Selon nos informations, après une période de chômage, il travaillerait aujourd'hui dans un salon spécialisé dans le piercing. A ce stade, ce nouveau dossier ne concerne qu'une victime, l'enquête devra déterminer si d'autres contaminations pourraient avoir eu lieu durant les 10 ans où le presque quadragénaire côtoyait d'autres femmes. Des cas similaires ont déjà défrayé la chronique ces dernières années. La peine la plus lourde a été prononcée en octobre 2014 par la cour d'assises des Bouches-du-Rhône.

Une séropositivité cachée pour ne pas perdre sa compagne.

Dernières nouvelles