Airbnb : les amendes pour les loueurs explosent à Paris

Airbnb: à Paris les amendes infligées aux loueurs de meublés touristiques explosent

Airbnb: à Paris les amendes infligées aux loueurs de meublés touristiques explosent

La grande majorité d'entre eux passe par Airbnb pour échapper à la loi. "C'est terminé", explique la Direction du logement et de l'habitat au Parisien.

La ville de Paris part à la chasse aux locations illégales d'appartements meublés, principalement effectuées via la plateforme Airbnb. Les fraudeurs écopent, au total, de 615 000 euros d'amende pour le premier semestre de 2017. Ils avaient "oublié" de signaler la location en Airbnb de leurs logements, et avaient dépassé les 120 jours de location autorisés par la loi. Cette somme s'élevait à seulement 45 000 euros l'année dernière à la même période. Outre le nombre de condamnation, le montant moyen de l'amende est passé de 10 000 à 20 000 euros "On ne peut pas accepter d'avoir des centre-villes complètement désertés parce que des logements ont été transformés en machine à cash pour des touristes" a déclaré Ian Brossat, adjoint au logement à la ville de Paris, au micro d'Inter. En 2014, la Ville de Paris avait infligé un total de 560 000 euros d'amendes à 54 propriétaires.

" Une des raisons du boum des condamnations, c'est que le juge est plus sévère". En octobre prochain, les propriétaires souhaitant louer leurs biens devront se déclarer sur le site de la ville afin d'obtenir un numéro qui devra figurer sur leur annonce.

Dernières nouvelles