Des résultats décevants pour le second trimestre — Snapchat

Snap : 173 millions d'utilisateurs pour Snapchat et des résultats inférieurs aux attentes

Snap (Snapchat) déçoit et dévisse complètement en Bourse

Gros plan sur les quatre indicateurs clés de Snapchat qui inquiètent investisseurs et marchés financiers. Jadis nouvelle star de la Silicon Valley capable de refuser une proposition de rachat alléchante de Facebook, l'application de messagerie à destination des millennials peine désormais à convaincre de sa viabilité économique, comme le rapporte Les Echos.

Snap Inc. a publié le 10 août ses résultats du second trimestre 2017 et. ils ne sont pas bons.

Snap : 173 millions d'utilisateurs pour Snapchat et des résultats inférieurs aux attentes

Snap a déclaré que son chiffre d'affaires avait été multiplié par deux sur le deuxième trimestre, à 181,7 millions de dollars (154 millions d'euros). En comparaison, les marchés s'attendaient à 186 millions de dollars. Ces dernières s'expliquent cependant en partie par l'acquisition du réseau social géolocalisé français, Zenly, pour près de 300 millions de dollars. Sur les trois derniers mois, l'application Snapchat a gagné 7,3 millions d'utilisateurs actifs quotidiens, ce qui porte son total à un peu plus de 173 millions. Conséquence de ces résultats, le titre Snap a immédiatement plongé en bourse. A noter que ses lunettes-caméras Spectacles ont rapporté environ 5,4 millions de dollars de chiffre d'affaires ce trimestre (classés dans "autres revenus"), soit une baisse importante par rapport au premier trimestre (8,3 millions de dollars) malgré le fait que la commercialisation ait été étendue à l'Europe.

Dans les échanges électroniques après la clôture de la séance officielle, Snap dégringolait de plus de 12% à 12,11 dollars, très en-dessous de son cours d'introduction en Bourse de 17 dollars en mars dernier. En pleine forme, le grand frère californien concurrence d'ailleurs de plus en plus frontalement Snapchat et n'hésite pas à copier les fonctionnalités qui ont fait son succès, comme les stories sur Instagram par exemple. De quoi faire repenser au chèque de 3 milliards de dollars offert par Mark Zuckerberg en 2013 pour racheter l'entreprise.

Dernières nouvelles