Nintendo poursuivi en justice pour le design de la Switch

Un accessoiriste attaque Nintendo et l'accuse de violation de brevet pour les manettes de la Switch

Nintendo traîné en justice pour sa Switch

La Nintendo Switch, dont les ventes ont plutôt bien démarré en dépit de ruptures de stocks pénalisantes, est dans le collimateur d'un constructeur estimant avoir été vilement copié.

Lorsque Nintendo a dévoilé la Switch l'année dernière, la société a mis en évidence la portabilité de sa console.

Outre les jeux ou les performances techniques, le principal intérêt de la Switch réside dans son format. Cependant, si ce design est inédit pour une console majeure, l'idée avait déjà été utilisée en 2015 par l'accessoiriste Gamevice avec le Wikipad. Cette tablette propose un socle avec des manettes de chaque côté pour ensuite intégrer une tablette autonome dédiée aux jeux vidéos.

Un accessoiriste attaque Nintendo et l'accuse de violation de brevet pour les manettes de la Switch

La console Switch de Nintendo se distingue par son design qui permet d'en faire à la fois une console de salon et une console portable grâce à ses manettes détachables.

Gamevice a porté plainte contre Nintendo pour avoir violé l'utilisation de leurs brevets déposés pour le Wikipad. Gamevice exige non seulement que les ventes de la console hybride soient interrompues, mais que Nintendo lui accorde des dommages-intérêts pour les "dommages irréversibles" qui ont été causés depuis le lancement du Switch. On ignore si celui-ci aura lieu et, le cas échéant, à quelle date.

Dernières nouvelles