Des milliers d'œufs contaminés mis en vente chez Leader Price en France

Le scandale des oeufs contaminés continue de se répandre

Le scandale des oeufs contaminés continue de se répandre

Le point sur cette affaire et les risques encourus par les consommateurs. Pour de nombreux politiques, belges et allemands, ce silence n'est pas acceptable, jugeant que des oeufs contaminés ont pu ainsi passer dans les mailles du filets et résulter sur un large scandale alimentaire comme le fut celui de la dioxine. "La Belgique et les Pays-Bas, en particulier, en ont l'obligation". Pour rappel treize lots d'œufs contaminés, en provenance de la Belgique et des Pays-Bas, ont été livré à différents acteurs de l'industrie agroalimentaire.

Si jamais des produits de l'oeuf arrivaient en sol canadien, l'ACIA " procédera à une inspection et un échantillonnage pour vérifier la présence de résidus chimiques", explique-t-elle en ajoutant que l'Agence suit de près le scandale en Europe.

Qu'est-ce que le Fipronil? .

Il s'agit d'un insecticide destiné principalement à éliminer le pou rouge chez les poules, mais aussi les puces, les acariens et les tiques. Si la substance est légale pour les animaux domestiques, elle est strictement interdite dans le traitement des animaux destinés à la chaîne alimentaire.

On en trouve également dans les produits antiparasitaires pour animaux de compagnie type Frontline, mais également dans les systèmes anti-fourmis vendus en grande distribution.

Plusieurs perquisitions sont en cours, ce jeudi, en Belgique et aux Pays-Bas, dans le cadre de l'enquête sur l'utilisation frauduleuse de l'insecticide fipronil dans des élevages de poules pondeuses, à l'origine de la crise des œufs contaminés. Selon le communiqué de presse de l'Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses) du vendredi 11 août, "le risque pour la santé humaine est très faible au vu des niveaux de fipronil constatés dans les œufs contaminés et des habitudes françaises de consommation alimentaire ". Selon Denis Ducarne, le voisin batave était au courant du problème sanitaire depuis novembre 2016.

"Un premier lot de 196.000 œufs en provenance de Belgique a été mis sur le marché entre le 16 avril et le 2 mai [.] Ces œufs ont été déjà consommés, sans impact pour la santé." . "Cela correspond à 48.000 œufs mis en vente par Leader Price entre le 19 et 28 juillet".

Les deux suspects sont les directeurs de la société néerlandaise Chickfriend, à Barneveld, laquelle est soupçonnée d'avoir fourni aux éleveurs de volaille des produits antiparasites contaminés au fipronil. Les domiciles des deux responsables à Barneveld et à Zaltbommel ont fait l'objet d'une perquisition.

Au total, douze pays européens sont concernés, à différentes échelles, par ce scandale, ainsi que la Suisse et Hong Kong. "Il y a eu des falsifications en Belgique, mais il n'y a pas de suspicions en France", assure Jean-Louis Gérard, directeur de la Direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes (DGCCRF).

Certains producteurs d'oeufs bio sont concernés après avoir eu recours au désinfectant mis en cause, présenté comme naturel.

Dernières nouvelles