La vitamine B3 peut empêcher les fausses couches — Santé

Le professeur Sally Dunwoodie entourée de son équipe

Victor Chang Cardiac Research Institute Le professeur Sally Dunwoodie entourée de son équipe

Jusqu'ici, c'est la vitamine D, présente dans l'organisme à l'état naturel dans la viande et les légumes, qui aide à combler ce déficit.

L'étude a été publiée dans le New England Journal of Medicine.

L'étude a révélé qu'une carence en molécule nicotinamide adenine dinucleotide, connue sous le terme NAD, empêche les organes d'un bébé de se développer correctement dans l'utérus.

Les fausses couches et les handicaps à la naissance sont l'angoisse de nombreuses femmes enceintes. Chez les souris en tout cas. Et d'ajouter: "Une fois l'alimentation changée, les fausses-couches et handicaps de naissance ont été totalement évités". Pour elle, cette découverte est une très bonne nouvelle pour la médecine et va permettre de "faire reculer le nombre de fausses couches et de handicaps de naissance à travers le monde".

Au cours de 12 ans de recherches, l'équipe a analysé les gènes de familles de souris particulièrement touchées par les fausses couches et les handicaps de naissance. Ces recherches ont abouti à la découverte des mutations génétiques affectant la production de la molécule NAD.

Désormais, après avoir fait des tests sur des souris, les chercheurs doivent poursuivent leurs recherches pour infirmer ou confirmer ses résultats.

Il faudra plus d'études pour vérifier que la vitamine agit bien de la même manière chez l'homme, mais surtout pour mieux comprendre comment la molécule NAD agit sur la grossesse en général et quel est le bon taux à atteindre. Ils espèrent pouvoir mettre au point un test capable de repérer les femmes ayant une déficience de NAD pour leur proposer des suppléments de vitamine B3.

Dernières nouvelles