Un cake aux fruits centenaire et "presque comestible" découvert en Antarctique

Un gâteau centenaire toujours comestible découvert en Antarctique

Un gâteau centenaire parfaitement conservé découvert en Antarctique

"Qui s'en fout?", aurez-vous tendance à me dire. Blague à part, le fabricant a été retrouvé, il s'agit d'une pâtisserie mythique fondée en 1822 devenue une chaine réputée outre-Manche: Huntley & Palmers. Et il ressemble et sent (presque) comme au premier jour.

Basé en Nouvelle-Zélande, l'organisme caritatif Antarctic Heritage Trust s'est donné pour mission d'inspirer de nouvelles générations d'explorateurs.

Des chercheurs néozélandais ont découvert dans une cabane au cap Adare dans la partie orientale de l'Antarctique, un gâteau que les explorateurs du continent y ont laissé il y a une centaine d'années.

Cette expédition est une histoire fascinante, à laquelle nous avions consacré un long papier rempli de photographies d'époque, que je vous conseille franchement d'aller lire.

Le gâteau aurait voyagé jusqu'en Antarctique au début du XXe siècle lors de l'expédition Terra Nova, ou British Antarctic Expedition 1910, " la plus ambitieuse exploration du continent blanc", explique France 24. Menée par le britannique Robert Falcon Scott, elle avait pour but de découvrir des terres inconnues et de mener des études scientifiques sur cette région totalement inexplorée de l'homme.

La responsable a par ailleurs précisé que c'était la première découverte du genre, car "peu de gens emportent un gâteau en Antarctique si ce n'est pas pour le manger".

7 octobre 1911: le capitaine Scott écrit dans son journal intime.

L'explorateur était un grand amateur des pâtisseries Huntley & Palmers, selon l'association néo-zélandaise, et il emmena probablement une cargaison de gâteaux anglais avec lui.

Les chercheurs du Musée de Canterbury, qui se sont rendus sur place en mai 2016, ont retrouvé d'autres objets au Cap Adare. "Depuis leur retour, ils ont travaillé à la conservation de plus de 1.500 artefacts venus d'Antarctique", souligne encore France 24.

Dernières nouvelles