Hamou Benlatrèche transféré à l'hôpital Georges-Pompidou — Attaque de Levallois

Attaque de Levallois: le véhicule de l'agresseur présumé intercepté sur l’A16 dans le Pas-de Calais

Attaque de Levallois: le véhicule de l'agresseur présumé intercepté sur l’A16 dans le Pas-de Calais

Deux militaires ont été grièvement blessés, cependant leur pronostic vital n'est pas engagé.

Le suspect de l'attaque contre des militaires à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), blessé par balle lors de son arrestation, a été transféré ce vendredi matin à Paris pour poursuivre son hospitalisation, a-t-on appris de source judiciaire. Selon le Parisien, le suspect âgé de 36 ans a tenté de fuir.

Traqué par quelque 300 policiers, l'homme conduisait le véhicule de location qui avait pris la fuite après avoir percuté vers 8h00 un groupe de soldats de l'opération Sentinelle à Levallois-Perret.

Ce mercredi matin, un véhicule a.

Vers 14 heures, une BMW noire a été stoppée sur l'autoroute A16, à hauteur de Marquise (Pas-de-Calais).

Aucune garde à vue n'est toutefois prévue à l'heure actuelle, "compte tenu de son état de santé", d'après la même source. Elle reprendra quand les médecins jugeront son état compatible avec cette mesure.

Certains de ses voisins ont déjà été entendus par la police.

Comme le précise Franceinfo, cet homme n'est pas fiché S et est inconnu des services de renseignement, mais connu des services de police pour de petits délits. De nationalité algérienne, il était titulaire d'une carte de séjour et travaillait à la fois comme manutentionnaire dans une enseigne alimentaire et comme chauffeur de VTC. Autre priorité pour les enquêteurs, la préméditation de l'attaque: le conducteur du véhicule qui a blessé les militaires de l'opération Sentinelle aurait repéré à l'avance les lieux et les horaires de prise de fonction. Les enregistrements des caméras de surveillance devraient aider à préciser cette piste.

Dernières nouvelles