Le déficit de la balance commerciale se creuse

Tunisie: le déficit commercial se creuse durant les sept premiers ...

Le déficit de la balance commerciale se creuse

Malgré une amélioration de 15,9% des exportations, le déficit commercial de la Tunisie s'est aggravé durant les sept premiers mois de l'année en cours, a annoncé jeudi l'Institut national de la statistique (INS).

L'INS a imputé cette aggravation au déficit observé auprès de certains partenaires, notamment la Chine, l'Italie et la Turquie, avec des déficits respectifs de 2,378 milliards de dinars (987 millions de dollars), 1,156 milliards de dinars (480 millions de dollars) et 1,014 milliards de dinars (422 millions de dollars).

Ce déficit est expliqué par la divergence au niveau du rythme de croissance entre les importations (+18,8%) et les exportations (+15,9%), précise TAP.

Durant la même période de 2017, les échanges commerciaux de la Tunisie avec l'extérieur aux prix courants montrent des exportations qui continuent de s'accroître à un rythme assez soutenu.

Pour ce qui est du taux de couverture, il a légèrement reculé pour s'établir à 68,9% depuis le début de cette année, contre 70,7% au cours des sept premiers mois de l'année dernière.

D'autre part, le déficit de la balance commerciale hors énergie se limite à 6,505 milliards de dinars au moment où le déficit de la balance énergétique s'établit à 2,122 milliards de dinars (24,6% du total du déficit), contre 1,859 milliard de dinars durant les sept mois de l'année 2016. Les exportations du secteur des mines, phosphates et dérivés a enregistré, quant à lui, une baisse de 14,8%, suite à la diminution des exportations en acide phosphorique (0,2531 milliard de dinars contre 0,3656 milliard).

Les importations de biens de consommation autre qu'alimentaires demeurent également en hausse avec un taux de 20,9%, suite à l'augmentation des achats des huiles essentielles et parfumerie de 20,6% (209,5 MD contre 173,7MD) et des ouvrages en plastique de 18,6% (867,5 MD contre 731,6 MD) et des voitures de tourisme de 10,8% (958,9 MD contre 865,3 MD).

La même source a fait état d'une augmentation de 18,8 % des importations essentiellement due à la hausse des importations de l'énergie.

L'augmentation remarquable des importations est essentiellement due à la hausse des importations du secteur de l'énergie de 30,8 pc sous l'effet de la hausse des achats en pétrole brut et des produits raffinés.

Les importations ont atteint la valeur de 9,9 milliards d'euros (27756,9 millions de dinars) contre 8,34 milliards d'euros (23363,6 MD) durant la même période de l'année 2016, soit une hausse de 18,8 % contre 16,4 % durant les six premiers mois de l'année 2017. Celles des produits agricoles et agro-alimentaires ont progressé de 12,9%.

Dernières nouvelles