Les USA demandent aux Kurdes d'Irak de repousser leur référendum

Washington a appelé les Kurdes irakiens à reporter le référendum sur l'indépendance prévu le 25 septembre, a indiqué la présidence de cette région autonome du nord de l'Irak.

La requête a été transmise par le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson lors d'un entretien téléphonique vendredi avec le président du Gouvernement régional du Kurdistan irakien (GRK), Massoud Barzani.

"La date est maintenue, le 25 septembre, aucun changement", a déclaré Hoshiyar Zebari, proche conseiller de Barzani.

Début juin, le leader kurde avait annoncé la tenue le 25 septembre d'un référendum d'indépendance malgré l'opposition du gouvernement irakien, à Bagdad. Barzani a répondu que "le peuple du Kurdistan attendait des garanties et des alternatives pour son avenir". Mais l'indépendance est un rêve pour la plupart de ses habitants.

L'article 140 de la Constitution irakienne stipule l'élaboration d'une feuille de route pour régler le conflit autour de ces zones, en se basant sur l'élimination des changements démographiques que le régime de Saddam Hussein a instauré au détriment des Kurdes et des Turkmènes. Elles suscitent également l'opposition de pays voisins comme la Turquie et l'Iran, qui craignent qu'un tel processus ne fasse tache d'huile chez leur propre minorité kurde.

Dernières nouvelles