Risque de pénurie du médicament de substitution — Lévothyrox

Levothyrox®: des patients demandent un retour à l’ancienne formulePlus

Levothyrox®: des patients demandent un retour à l’ancienne formulePlus

Depuis, de nombreux signalements d'effets inhabituels ont été remontés à l'ANSM par des médecins et patients et plus de 170.000 personnes ont signé une pétition en ligne accusant le produit d'engendrer des effets secondaires. "Le soir, je m'écroule. Il n'est plus question pour moi d'aller au théâtre ou au cinéma: j'en suis physiquement incapable", a déclaré l'actrice traitée depuis une douzaine d'années pour hypothyroïdie, sur sa page Facebook. Mardi, la comédienne Anny Duperey lance un cri du cœur dans une interview accordée au Parisien: "Rendez-nous l'ancien Levothyrox".

Anny Duperey assure que ses symptômes sont apparus lorsqu'elle a entamé une boîte de la nouvelle formule.

"J'ai commencé à avoir des malaises très inquiétants, une fatigue intense mais une incapacité à dormir, des vertiges, des crampes aux cuisses qui me tétanisent dans mon lit, des désordres intestinaux handicapant socialement. J'ai même dû abandonner le vélo d'appartement que je pratique normalement tous les jours avec plaisir pour me maintenir en forme".

La comédienne n'est pas la seule à s'inquiéter. Le numéro vert mis en place depuis le 23 août par l'agence pour "répondre aux inquiétudes " avait reçu, au décompte de mercredi, 154.000 appels. Parallèlement à ce débordement des centres de pharmacovigilance (également évoqué par le patron de l'ANSM, Dominique Martin dans un article du Monde à la fin de la semaine dernière), les patients qui affirment être les victimes des effets indésirables voient désormais leur parole portée par la populaire actrice Annie Duperey. Il a reconnu toutefois au "Monde " "un défaut d'information aux patients, nous en sommes conscients et ne nions pas leurs difficultés ".

La nouvelle formule du Levothyrox est prescrite en France à 3 millions de personnes. Le laboratoire Merck, lui, s'est défendu, estimant à moins de 1 % le nombre de plaintes d'utilisateurs, soit autant qu'avec l'ancienne formule.

Dernières nouvelles