La grand-mère donnera naissance à son petit-enfant — GPA au Portugal

Le gouvernement portugais a donné son accord à une femme de 50 ans pour porter l'enfant de sa fille

Le gouvernement portugais a donné son accord à une femme de 50 ans pour porter l'enfant de sa fille

Le Conseil portugais de la Procréation médicalement assistée vient d'accepter le premier cas de GPA. Cette première demande de GPA depuis le vote de la loi il y a un an avait été déposée par une femme de 30 ans qui a subi l'ablation de son utérus suite à une endométriose sévère. Avant cette opération chirurgicale, les ovocytes de la jeune femme avaient été prélevés et congelés. C'est donc sa mère quinquagénaire qui va porter l'enfant de sa fille, son petit-enfant donc.

La loi portugaise portant sur la GPA, votée en juillet 2016, limite le recours à des mères porteuses aux cas de stérilité féminine liés notamment à l'absence ou au dysfonctionnement de l'utérus et sans contrepartie financière pour la mère porteuse. Délai au cours duquel le couple et la grand-mère porteuse rencontreront un psychologue. Le texte impose également un contrat écrit entre les parties concernées qui précise notamment les dispositions à prendre en cas de malformation du foetus ou d'une éventuelle interruption volontaire de grossesse (IVG).

Dernières nouvelles