Les voitures à carburants fossiles bientôt interdites — Chine

Hassan AmmarL’Arabie saoudite et la Chine comptent créer un fonds d’investissement de 20 mds USD

Hassan AmmarL’Arabie saoudite et la Chine comptent créer un fonds d’investissement de 20 mds USD

Xin Guobin, le vice-ministre de l'Industrie et de la Technologie, a annoncé le 9 septembre que les organismes de réglementation gouvernementaux ont d'ores et déjà commencé à mettre en place un planning de suppression progressive des moteurs thermiques. 28 millions de véhicules ont été vendu l'an dernier, représentant un bond de 13% par rapport à l'année précédente. Mais c'est apparemment mal connaître les gens de l'empire du milieu qui veulent de profonds changements dans l'environnement de l'industrie automobile en Chine.

D'après Bloomberg, le gouvernement chinois serait sur le point d'interdire la vente de véhicules à énergies fossiles.

Le régime communiste a entrepris de sabrer les incitations pour les consommateurs, et veut désormais forcer la main aux constructeurs: il a introduit en juin un projet de règlement pour leur imposer un quota de "voitures propres" qui débuterait dès 2018. Les voitures "propres " gagneront plus de crédits. Si aucune date de cessation de vente n'a été fixée, Liu Zhijia, le directeur adjoint de Chery Automobile Co. - le plus gros exportateur de voitures du pays - a confié au journal américain que la mise en œuvre d'une telle mesure pour un marché aussi énorme que celui de la Chine "pourrait avoir lieu après 2040 ".

La politique entrera en application "dans le futur proche", a confirmé M. Xin ce week-end, selon l'agence officielle Chine nouvelle.

Dernières nouvelles