Le spectacle de Dieudonné interdit à Grenoble

Dieudonné le 20 mai 2017 à Paris. AFP  Jacques Demarthon

Dieudonné le 20 mai 2017 à Paris. AFP Jacques Demarthon

Éric Piolle, le maire écologiste de Grenoble, vient de prendre un arrêté municipal visant à interdire le "one-man-show ". Le maire de Grenoble, Éric Piolle, veut empêcher l'humoriste, qui entame sa tournée nationale pour présenter son nouveau spectacle, La Guerre, de monter sur la scène du Summum le 28 octobre prochain.

Les scandales autour de Dieudonné ne se comptent plus. Pour les habitants, la présence de Dieudonné n'est pas compatible avec les valeurs de Grenoble. Pour expliquer sa décision, il invoque "un risque de troubles à l'ordre public" dans une ville qu'il estime sujette aux manifestations et protestations "très vives". Avant d'ajouter: "Tous se sont exprimés sur l'incompatibilité entre les valeurs promues par l'artiste et les valeurs fondamentales de Grenoble, ville ouverte sur le monde et Compagnon de la Libération". Pour l'élu, il est hors de question qu'un évènement de la sorte se reproduire: "En tant que maire, mon rôle est de garantir le respect de l'ordre public", a-t-il ajouté. Dieudonné, habitué à ce genre d'accueil hostile, a affûté ses armes juridiques. La juridiction administrative de Grenoble elle-même a d'ailleurs déjà donné raison à l'humoriste dont un précédent spectacle avait été interdit par la préfecture. Dieudonné a déjà été condamné à plusieurs reprises pour des propos discriminatoires, antisémites ou négationnistes, ainsi qu'apologie du terrorisme. Le Conseil d'État accède, lui aussi, difficilement à l'interdiction de tels rassemblements, considérant que seule l'impuissance des forces de l'ordre face aux débordements est de nature à les justifier.

Dernières nouvelles