Quand les mots des parents blessent les enfants — Vidéo

Quand les mots blessent les enfants : la vidéo coup de poing

Une campagne de sensibilisation contre les violences verbales des parents envers les enfants

Voici différentes façons d'être violenté psychologiquement. Mardi 12 septembre 2017, l'observatoire de la violence éducative ordinaire (OVEO) et l'association Stop VEO, Enfance sans violences ont diffusé mardi 12 septembre 2017 un petit film intitulé "Les mots qui font mal", sur les violences verbales exercées par les parents sur leurs enfants.

Pendant moins d'une minute, nous sommes confrontés à la souffrance de 5 adultes: chacun prononce les phrases qui l'a marqué au fer rouge au cours de son enfance, et avec lesquelles il a été obligé de se construire. "Laisse tomber, tu n'y arriveras jamais". Des petites phrases en apparence anodines, mais qui détruisent. Tout ce qui les concerne est minimisé, c'est fou. "Les coups comme les paroles", explique à La Parisienne Gilles Lazimi, coordinateur de la campagne. "Le but n'est pas de culpabiliser mais de réfléchir sur nos pratiques éducatives ".

L'objectif est également "de dire que les violences éducatives ne se limitent pas aux coups, tapes, fessées et autres punitions physiques, mais qu'elles sont également psychologiques et verbales". Elles peuvent entraîner des conséquences aujourd'hui encore sous estimées: maux de ventre, agressivité accrue, repli sur soi mais aussi ulcère sur le long terme, hypertension, suicides voir accroissement du risque de cancer...

Les associations espèrent " créer une véritable prise de conscience sur le fait que les violences éducatives ordinaires envers l'enfant, pratiquées par de nombreux parents et tolérées par la société, qu'elles soient d'ordre psychologique ou physique, peuvent avoir des conséquences sur son développement et compromettre sa confiance", précisent-elles dans un communiqué.

Il est ainsi important que le message soit véhiculé le plus largement pour que chacun apprenne à maîtriser sa colère, sa peur ou sa tristesse afin de ne pas laisser de mots blessants heurter les plus jeunes, comme les plus grands.

Dernières nouvelles