La centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire placée sous surveillance renforcée

Une centrale nucléaire du Cher sous surveillance renforcée les routiers appelés à la grève... les 5 infos du Midi pile

Nucléaire : la centrale de Belleville-sur-Loire sous surveillance renforcée

L'Autorité de sûreté du nucléaire (ASN) annonce ce mercredi qu'elle place "sous surveillance renforcée la centrale nucléaire de Belleville-sur-Loire dans le Cher (18), en raison de la dégradation du niveau de sûreté qu'elle constate depuis 2016 sur ce site, et de l'absence d'améliorations notables de la part d'EDF à ce jour". Cette mise sous surveillance renforcée, une procédure exceptionnelle, se traduira par des contrôles supplémentaires sur le site et "une attention particulière" aux mesures que prendra EDF.

Dans le détail, l'autorité a constaté en 2016 une hausse significative du nombre d'événements concernant la surveillance dans la conduite des réacteurs. "Depuis, on a eu moins d'événements significatifs 'sûreté' déclarés." .

L'ASN qui précise également avoir relevé "plusieurs défaillances de l'exploitant dans l'identification et l'analyse des conséquences des anomalies affectant certains équipements importants pour la sûreté", mettant ainsi directement en cause la responsabilité d'EDF avec des mots très durs. Ce n'est pas le réacteur en lui même qui est pointé mais les dispositifs qui permettent d'en garantir la sécurité en cas d'accident. A cela s'ajoute "une dégradation dans la qualité des réponses qui lui sont fournies, ainsi qu'une réactivité insuffisante de l'exploitant", selon elle. L'ASN va donc renforcer ses contrôles dans les mois à venir avant de mener une nouvelle inspection courant 2018 pour voir si les correctifs nécessaires ont été apportés.

Dernières nouvelles