Les recherches toujours vaines, le dispositif de recherche réduit — Disparition de Maëlys

Les enquêteurs à la recherche de Maëlys ont sondé les profondeurs du lac d'Aiguebelette le 11 septembre 2017

Les enquêteurs à la recherche de Maëlys ont sondé les profondeurs du lac d'Aiguebelette le 11 septembre 2017 Crédit: JEFF PACHOUD AFP

Les recherches s'orientent toujours sur le lac d'Aiguebelette en Savoie, à une dizaine de kilomètres de Domessin où réside le principal suspect. Par ailleurs, des plongeurs de la gendarmerie continuent à explorer les berges du lac. Les recherches se poursuivront mardi, a précisé le militaire. Or, le lac d'Aiguebelette, septième plus grand plan d'eau de France, peut descendre jusqu'à 70 mètres. Il est situé à quelques kilomètres du domicile du suspect qui a été écroué dans cette affaire. Ce dernier avait l'habitude d'y promener ses chiens et sa famille possède un bateau ancré sur le lac.

Maëlys a disparu dans la nuit du samedi 26 au dimanche 27 août à Pont-de-Beauvoisin (Isère) où elle assistait à un mariage avec ses parents. C'est donc bien pour retrouver un corps et non une enfant saine et sauve que les moyens se focalisent.

Dernières nouvelles