Sale temps pour la presse en Turquie: Des procès à la pelle…

Des gendarmes turcs positionnés devant l'entrée du tribunal avant l'ouverture du procès controversé pour activités

La Turquie poursuit la purge contre les médias

" Le", le dernier grand journal indépendant en Turquie, a choisi lundi un titre sobre alors que se tenait, près d'Istanbul, une nouvelle audience dans un procès-fleuve contre les collaborateurs de ce quotidien. Ils seront entendus le 25 septembre, date à laquelle une "décision plus ferme" sera prise. Motif invoqué: trois des témoins appelés à la barre n'ont pas pu être interrogés.

Les accusés risquent des peines de prison entre 7 et 43 ans. Akin Atalay, Murat Sabuncu, le chroniqueur Kadri Gürsel, le journaliste d'enquête Ahmet Sik et un comptable du journal, Yusuf Emre Iper, ont quitté la salle d'audience sous les applaudissements du public.

Pour les défenseurs des droits de l'homme, cette affaire traduit le déclin des libertés en Turquie depuis le putsch manqué du 15 juillet 2016, suivi de purges massives qui ont frappé les milieux critiques du pouvoir...

Dernières nouvelles