Affaire des assistants parlementaires : un témoignage accable Marielle de Sarnez

L’assistante parlementaire de Marielle de Sarnez se serait surtout occupée de sa vie privée

L’assistante parlementaire de Marielle de Sarnez se serait surtout occupée de sa vie privée Publié le 14/09/2017 à 10h02

Voilà un témoignage qui ne fait pas les affaires de Marielle de Sarnez, mise en cause dans l'affaire des emplois présumés fictifs d'assistants parlementaires au Parlement européen. Le Parisien rapporte jeudi le témoignage de l'une d'elle, qualifié "d'embarrassant" pour la numéro deux du parti centriste, Marielle de Sarnez. D'après le quotidien, elle s'est surtout occupée de sa vie privée: l'organisation de week-ends de loisirs, de la réservation de restaurants, de billets de train, de la dépose de vêtements au pressing... Selon lui, l'élue se tient à la disposition de la justice pour répondre à toutes les questions. Durant ce temps, elle aurait dit-elle continué à accomplir des missions pour François Bayrou.Une version contestée par les proches du président du Modem. L'entourage de l'ancien Garde des Sceaux conteste ce point, tout en assurant que "Karine Aouadj s'occupait de l'agenda, des rendez-vous et du téléphone", précise Le Parisien.

Karine Aouadj a d'abord été assistante personnelle de François Bayrou à son embauche en 2007, avant de devenir trois ans plus tard assistante parlementaire européenne locale de Marielle de Sarnez, à temps partiel. Les juges d'instruction cherchent en effet à savoir si des collaborateurs parlementaires ont été en partie rémunérés par les fonds publics du Parlement européen alors qu'ils étaient en réalité affectés à d'autres tâches pour le MoDem. Plusieurs cas sont au coeur des investigations, notamment celui de l'ex-eurodéputée Marielle de Sarnez, aujourd'hui présidente de la commission des Affaires étrangères à l'Assemblée. Mais cette ancienne collaboratrice affirme de son côté avoir réellement effectué un travail lié au Parlement européen.

Dernières nouvelles